Hackatons : les étudiants privilégient Android et HTML/CSS

MobilitéOS mobiles
hackaton-technologies
2 3

La plate-forme anglophone Devpost, qui fédère les développeurs, a fait le point sur les technologies les plus utilisées lors des hackatons étudiants.

Quelles sont les technologies les plus utilisées dans le cadre des hackatons étudiants ?

C’est l’objet du Student Hacker Report 2014-2015 publié par la plate-forme anglophone Devpost (ex-ChallengePost), qui réunit les développeurs et les met en compétition autour de projets logiciels.

Concentrée essentiellement aux États-Unis, l’étude s’est aussi étendue à sept autres pays : Canada, Mexique, Royaume-Uni, Espagne, Pologne, Géorgie et Singapour. Elle porte notamment sur des projets de Web front-end et de développement mobile.

Conclusion : HTML/CSS, JavaScript et Python dominent le classement des langages les plus utilisés. Suivent Java, C/C++, PHP, Objective-C, Swift et JSON.

Pour Devpost, la bonne place de CSS s’explique par son exploitation massive sur le Web. Même réflexion sur iOS pour Objective-C et Swift ; ainsi que dans l’univers du jeu vidéo pour Lua (16e).

Des langages comme C++, R (21e), Perl (24e) et Scala (27e), implantés dans les entreprises, les applications back-end et l’analyse statistique, sont plus rares dans les projets d’étudiants.

Sur le volet des plates-formes mobiles, Devpost a retenu un échantillon de 13 281 développeurs ayant participé à 160 hackatons.

Android arrive en tête avec 38 % des projets tagués, contre 22,7 % pour iOS et 4,9 % pour Windows Phone. L’OS de Google a l’avantage de fonctionner sur le modèle « free-to-publish », privilégié par les étudiants qui travaillent sur des hacks le week-end.

Au niveau des frameworks, le top 5 est composé de Node.js, Flask, AngularJS, Ruby on Rails et Django. Sur les bases de données, MongoDB devance MySQL, SQLite, PostgreSQL et FoundationDB.

Dans la catégorie PaaS/IaaS, les résultats sont nettement influencés par la prise de position de certains éditeurs – Microsoft notamment, selon Silicon.fr – pour sponsoriser des hackatons. Azure devance Heroku, Amazon Web Services, DigitalOcean, IBM Bluemix, Google App Engine, Linode, Atlantic.Net, OpenShift et Rackspace.

Concernant le hardware, le Raspberry Pi n’arrive qu’en sixième place, précédé par l’Oculus Rift. Arduino emmène le bal, devant Myo, Pebble et Leap Motion. Derrière, on retrouve Intel Edison, Kinect Particle (ex-Spark) et Google Cardboard, respectivement 7e, 8e et 9e.

Facebook domine sur les API sociales, suivi par Twitter, reddit, Instagram et Google+. Pour la géolocalisation, on a surtout recours à Google Maps, Yelp, Google Places, Esri ArcGIS et Mapbox.

Crédit photo : Bacho – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur