Hadopi : un taggage Anonymous pour dénoncer la lutte antipiratage

MarketingRégulations

On a découvert lundi matin que l’entrée du bâtiment abritant les locaux parisiens de la Hadopi a été tagguée par des hacktivistes. “C’est regrettable”,selon l’autorité en charge de la lutte antipiratage.

Des hacktivistes du réseau Anonymous auraient taggué la façade du bâtiment abritant l’autorité en charge de la lutte contre le piratage numérique situé dans le XVème arrondissement de Paris.

Un blogueur Greguti l’a découvert lundi matin en passant devant les locaux de la Hadopi. Il a pris des photos avant le passage d’une société de nettoyage lundi matin et les a diffusées sur son blog.

Selon la description fournie par Le Parisien, “On peut y voir les emblèmes des hackers masqués – une couronne de laurier avec un buste d’homme en costume dont la tête est remplacée par un point d’interrogation – apposés au pochoir de chaque côté de l’entrée. Leur devise aussi, ‘We are legion’, a été bombée en rouge au pas de la porte vitrée.”

“Ce sont des faits regrettables”, considère la Hadopi. Du “vandalisme lâche et méprisable”, selon les propos d’Eric Walter, Secrétaire général de la Hadopi, sur Twitter.

Le réseau Anonymous avait prévu d’organiser des manifestations ce week-end (notamment en France) pour protester contre des textes jugés liberticides en France : SOPA et PIPA aux Etats-Unis, Traité ACTA en Europe et plus globalement contre les mesures destinées à censurer le Net (la coupure de Megaupaload est perçue comme cela par le mouvement de hacktivistes).

Après la diffusion de fichiers les données personnelles de 541 policiers membres du syndicat SGP-FO, des soupçons se portent également sur le réseau Anonymous.

Mais ce genre d’action est inhabituel de sa part.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur