HandSpring présente son PDA GSM : le Treo

Mobilité

A la fois assistant personnel numérique et téléphone portable, le nouveau modèle officiellement présenté par HandSpring correspond à ce qui avait déjà été dévoilé. Petit, léger, pratique, le Treo marque un tournant en intégrant la téléphonie sur un PDA sous Palm OS. Mais il n’offre pas de port d’extension pour module SpringBoard et n’arrivera pas en France avant l’année prochaine.

Le Treo, nouveau modèle de chez HandSpring, est passé par la Federal Communication Commission (FCC) cet été. L’autorité américaine devait valider ses fonctions de communication sans fil car ce PDA fait office de téléphone portable en intégrant le support du GSM. Elle l’a si bien validé qu’elle en a publié toutes les caractéristiques en ligne, photos comprises, avant de se faire tirer les bretelles et de tout retirer… trop tard (voir édition du 29 août 2001). Ce lundi 15 octobre, HandSpring confirme les informations dévoilées à l’époque, en présentant officiellement le Treo, dont la sortie n’est pour autant pas prévue avant l’année prochaine. En fait, deux modèles de Treo seront proposés : le Treo 180 et le Treo 180g. Le premier dispose d’un petit clavier tandis que le second reste fidèle au stylet et à l’écriture “Graffiti” de Palm. Il s’agit du reste du premier modèle du fabricant proposé avec un clavier. Mais c’est un détail par rapport à la nouveauté qu’introduit le Treo en incorporant la téléphonie GSM sur un PDA sous Palm OS.

HandSpring propose déjà un module, le VisorPhone (voir édition du 19 juin 2001), qui en somme apporte les mêmes fonctions à ses Visor. Sauf qu’il s’agit d’un module séparé et encombrant. Avec le Treo, le gain de place est évident : les dimensions de l’appareil sont de 69 x110 x18 mm, pour un poids de 153 grammes. Le nouveau modèle est doté d’un clapet transparent qui tout en protégeant l’écran, permet de le consulter. Une molette vient se placer sur le côté de l’appareil pour faire défiler les menus tandis que pour décrocher, il suffit d’ouvrir le capot. Sur le même principe que le VisorPhone, un bouton situé sur le haut permet de choisir entre sonnerie et vibreur. Avec un combiné PDA/GSM, plus besoin de jongler entre son téléphone portable et son PDA, mais surtout on profite de la mémoire et de l’affichage : rédiger un SMS n’a plus rien à voir, archiver ses messages et gérer la liste des appels effectués est un vrai plaisir. Un petit haut-parleur permet de tranquillement poser l’appareil pour prendre des notes ou consulter ses données… Bref, c’est pratique ! Avec le Treo, HandSpring introduit également la nouvelle version de son navigateur Blazer, lequel redimensionne les pages HTML à la taille de l’écran. C’est efficace, mais il faut aimer les longues colonnes de texte. Et en noir et blanc uniquement, l’écran étant en effet limité à 16 niveaux de gris (4 bits) pour une résolution de 160 x 160 pixels. Prévoyant, HandSpring annonce déjà un Treo avec écran couleur pour le milieu de l’année prochaine…

Côté performances, le Treo ne se montre pas très innovant. Ainsi, le processeur est un Dragonball de Motorola cadencé à 33 MHz, comme sur quasiment tous les Visor, tandis que la mémoire est de 16 Mo. C’est plus que les 8 Mo habituels, mais autant que sur le nouveau Visor Pro ( voir édition du 17 septembre 2001) dont la commercialisation débute ce lundi 15 octobre (voir édition du 9 octobre 2001). Equipé d’une batterie lithium rechargeable, le Treo dispose – d’après HandSpring – d’une autonomie de deux heures et demi en communication et deux jours et demi en veille. Une mise à jour sera disponible pour la téléphonie GPRS. En même temps qu’il adopte la téléphonie intégrée, le Treo abandonne le port pour module d’extension SpringBoard, pourtant vanté par la marque. Ainsi, contrairement aux Visor classiques, il n’est pas possible de transformer son PDA en appareil photo, lecteur MP3 ou encore récepteur GPS. Dommage.

Une longueur d’avance sur Pocket PC

Alors que Microsoft vient de présenter Pocket PC 2002 (voir édition du 4 octobre 2001) qui sera présent sur toute une série de PDA (voir édition du 5 octobre 2001), HandSpring a bien besoin de conserver un maximum de cartes en main. Les modèles sous Pocket PC 2002 sont chers et si pour l’instant aucun n’offre la téléphonie, certains fabricants dont Samsung, O2 (filiale de British Telecom) et Toshiba l’annoncent pour l’année prochaine. Quant à Palm, le modèle dévoilé sur le site de la FCC – qui bénéficiera d’une connexion permanente à Internet pour l’e-mail – a déjà été retardé (voir édition du 21 septembre 2001). Les Treo 180 et 180g seront disponibles en version anglaise (et clavier QWERTY) à partir de janvier prochain, pour environ 400 dollars (environ 440 euros) à condition de souscrire à un abonnement. La version française est prévue pour mars, sans abonnement (donc sans subvention de l’opérateur) le modèle coûtera environ 600 dollars (environ 660 euros).


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur