Hausse de 5 % des ventes de bases de données en 2003

Cloud

La hausse du marché des bases de données notée par le cabinet d’études Gartner Group profite principalement à SQL Server de Microsoft et aux bases de données sous Linux.

Nouveau signe du retour à la croissance de l’informatique, le marché des bases de données relationnelles a connu, selon Gartner Group, une croissance de 5 % en 2003, à 7,1 milliards de dollars, alors qu’il avait enregistré une baisse de 6 % en 2002. Des grands éditeurs, c’est Microsoft qui profite au premier chef de cette reprise, les ventes de sa base de données SQL Server ayant progressé de 11 % en 2003, à 1,3 milliard de dollars, ce qui lui donne une part de marché de 18,7 % contre 17,7 % en 2002. IBM, qui est désormais le n°1 (voir édition du 11 mars 2003), a stabilisé sa part de marché à 35,7 %, grâce à une progression de ses ventes de 4,9 %. Et Oracle s’est classé deuxième avec des ventes en hausse de 2,4% en 2003 et une part de marché de 32,6%, contre 33,4% en 2002. A noter qu’IBM, qui a acquis Informix en 2001 – ce qui lui a permis de devenir le leader de ce marché devant Oracle – peine à fidéliser la base installée d’Informix. Les ventes de ce dernier ont en effet reculé de 16 % en 2003.

Succès des bases de données sous Linux

La performance de Microsoft est logique puisque son produit est conçu, à l’inverse de ceux d’IBM et d’Oracle, pour les PME-PMI, les plus promptes à investir dans leur système d’information. Gartner souligne une autre tendance : le succès des bases de données fonctionnant avec le système d’exploitation Linux. Ce marché a plus que doublé en 2003 pour passer à 299 millions de dollars contre 116 millions de dollars en 2002. C’est Oracle qui a le plus contribué à cette croissance avec une part de marché de 69 % et une croissance de 361 %. IBM est passé de la première à la deuxième place avec une part de marché de 28,5 % et une croissance de 27,5 %. Les ventes des bases de données sous Unix ont, elles, baissé de 5,9 % à 2,34 milliards de dollars et celles utilisant Windows ont augmenté de 3,8 % à 2,79 milliards de dollars. Quant à l’impact des bases de données libres, comme MySQL (voir édition du 15 avril 2004), l’étude de Gartner ne permet pas de l’évaluer puisqu’il les a exclues de son rapport, estimant qu’elles n’ont pas le statut de produit destiné aux entreprises.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur