Haut débit : des signes de réticence aux Etats-Unis

Mobilité

Selon une étude Pew Internet, un Américain sur dix se contente d’une connexion bas débit. Une frange de population reste complètement à l’écart.

Une étude récente du Pew Internet and American Life Project révèle un ralentissement de l’adoption du haut débit aux Etats-Unis, suggérant que de nombreux utilisateurs de services d’accès Internet en bas débit (RTC) n’ont pas l’intention de se mettre à niveau.

Le nombre de ménages américains utilisant des services haut débit atteint désormais 55 % et le taux d’adoption a considérablement chuté. Un américain sur dix utilise actuellement une connexion commutée et bon nombre d’entre eux ont clairement manifesté leur réticence face au haut débit.

Près des deux tiers des utilisateurs Internet bas débit ne sont pas intéressés par des connexions rapides, généralement pour des questions de coût ou de commodité. La majorité sont des femmes demeurant en zones rurales. Plus inquiétant, plus d’un quart des américains n’ont pas d’accès privé à Internet. Il s’agit généralement de personnes âgées ou à faibles revenus.

“Bien que ces facteurs démographiques et socio-économiques tiennent certaines personnes à l’écart d’Internet, bon nombre d’entre elles ne sont pas pour autant totalement déconnectée du cyber-espace”, précise l’étude de Pew.

“Environ 21 % des personnes qui n’utilisent pas Internet assurent qu’au moins une personne de leur foyer utilise Internet à la maison et un cinquième des personnes qui n’utilisent pas Internet actuellement affirment avoir déjà utilisé Internet dans le passé”, peut-on lire.

Pour autant, un tiers des ménages non connectés ont déclaré n’être en aucun cas intéressés par l’utilisation d’Internet.

Adaptation de l’article US broadband take-up slows de Vnunet.com en date du 4 juillet 2008


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur