Haut débit rural : la liaison ne passe plus entre Wizeo et R’Lan

Cloud

Wizeo, fournisseur d’accès Internet spécialisé dans les zones blanches, traverse une période difficile au point d’avoir coupé les ponts avec son associé-partenaire R’Lan. Ce qui retombe sur leurs clients finaux. Enquête.

Les services d’accès Internet alternatifs laissent parfois des mauvais souvenirs. En juin dernier, 23 clients Internet dans le Nord de la France avaient été contraints de s’abonner à une offre d’accès internet par satellite fournie par NordNet en lieu et place de leur connexion Wimax obtenues via les infrastructures de Bolloré Telecom.

L’histoire pourrait se répéter si rien n’est fait pour trouver une solution pour plusieurs centaines d’abonnés du fournisseur d’accès Wizeo, spécialisé dans l’accès Internet haut débit en zone blanche au moyen de technologies hertziennes. Un prestataire de services Internet qu’ITespresso.fr (ex-Vnunet.fr) avait repéré en mai 2008.

Cette société, basée dans les Hauts-de-Seine, qui compte aujourd’hui 12 collaborateurs, doit régler un différent commercial important “qui dure depuis plusieurs mois” avec son partenaire et associé R’Lan. Cette société sarthoise, chargée de construire et d’exploiter des réseaux hertziens (boucle locale radio), est actionnaire de Wizeo à hauteur de 19% .

Depuis quelques mois, les relations entre les deux sociétés se sont détériorées. Eric Desprez, P-DG de Wizeo, précise que sa société a “été victime d’acte de malveillance technique dans le département du Doubs” mais ne souhaite pas en dire plus. Il refuse d’évoquer des liens directs avec R’Lan. Une enquête policière est en cours.

Des milliers d’abonnés concernés

C’est le quotidien régional L’Est Républicain qui a pris le sujet dans son édition du 16 août. Le journal évoque un millier d’abonnés déconnectés dans le département du Doubs depuis le début du même mois. Mais selon nos informations, ces abonnés ne sont pas les seuls concernés. Quelques villages du département voisin de Haute-Saône auraient également été touchés.

Plus à l’Ouest, dans la Sarthe, des abonnés de Wizeo ont reçu une lettre de résiliation de l’opérateur sous le prétexte d’un cas de force majeure. L’opérateur assure qu’il ne peut plus maintenir le service.

“Notre fournisseur R’Lan nous a indiqué qu’il allait couper l’accès le 31 août, nous avons donc été obligé d’agir ainsi” , se défend Eric Desprez.

Une situation qui ne plait guère aux élus. Notamment Michel Odeau, maire de Villaines, un petit village de 500 habitants dans la Sarthe et dans lequel 75 % de la population n’était pas éligible à l’Internet haut débit. L’élu s’était alors tourné vers la solution de Wizeo, recommandée par R’Lan.

“Nous sommes dans une situation que nous ne comprenons pas, même si nous n’avons jamais été déconnecté plus de deux jours” , remarque l’élu.

Celui-ci se plaint de n’avoir pas pu joindre directement Wizeo. Mais, en revanche, R’Lan aurait indiqué à Michel Odeau que “les abonnés ne seraient pas coupés car une solution serait trouvée avec un autre fournisseur.”

Une promesse visiblement tenue puisque des contacts auraient été initié par R’Lan avec trois fournisseurs spécialisés dans les zones rurales (Alsatis, Numéo et de Luxinet).

A ce jour, plusieurs ex-abonnés de Wizeo auraient migré vers l’un de ces fournisseurs nous a informé Monsieur Odeau.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur