Haut débit : France Télécom maintient ses concurrents à distance

Mobilité

En France, l’opérateur affiche une base de 5,5 millions de clients ADSL et
conserve une part de marché légèrement supérieure à 50%.

Free et Neuf Cegetel peuvent se crêper le chignon pour revendiquer la place d’opérateur numéro un alternatif. Ils ont du pain sur la planche pour déboulonner France Télécom de sa position de leader dans le haut débit en France. A l’occasion de la publication de ses résultats groupe au troisième trrimestre 2006, l’opérateur historique présente une bonne tenue des ventes d’offres et de services dédiés.

Ainsi, sur l’ensemble de ses pays d’implantation (France, Roayume-Uni, Espagne, Pays-Bas essentiellement), l’opérateur affiche une base de données de 9 millions de clients haut débit (+36% en un an) avec 3,5 millions d’unités Livebox commercialisées à fin septembre (trois fois plus qu’à la même période en 2005).

En zoomant sur le marché français, France Télécom garde une part de marché constante à 50,3%. Désormais, il affiche 5,5 millions de clients résidentiels haut débit (+ 1,1 millions de clients acquis en neuf mois). Le parc de Livebox a été multiplié par trois en un an avec 2,9 millions de “passerelles domestiques multimédia” louées au 30 septembre 2006. Désormais, en France, 53% des clients ADSL de France Télécom dispose d’une Livebox.

La voix sur IP connaît une progression fulgurante dans la clientèle de France Télécom. Celui-ci affiche 1,7 million de clients ayant adopté ce type de formule de communication voix (+108% en neuf mois). Quant à Orange TV, l’opérateur continue de séduire de nouveaux clients. Le nombre d’abonnés se situe à 421 000. C’est plus du double par rapport au 31 décembre 2005.

Près de quatre millions de clients dotés de terminaux mobiles 2,5-3G

Sur le volet du haut débit mobile, le nombre de clients France Télécom dotés d’un terminal compatible EDGE et UMTS sur le marché français s’élève à 2,5 millions, contre un million au 31 décembre 2005. L’opérateur en recense 1,4 million de clients dans ses autres pays d’implantation. L’un des principaux axes de développement concerne la convergence : début octobre, Orange a présenté son offre de téléphonie fixe-mobile Unik.

La prochaine grande offensive devrait tourner autour de la 3G+, qualifié d’UMTS deuxième génération et fondé sur la technologie HSDPA (High-Speed Downlink Packet Access). Orange propose déjà des formules pour les entreprises. Mais le grand public devra attendre le 1er semestre 2007 pour en bénéficier. Sur la partie professionnelle, l’offre de mobilité Business Everywhere continue son chemin : à fin septembre, France Télécom recensait 465 000 utilisateurs (+24% en un an).


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur