Haut débit : Free affiche 125 000 recrutements nets

CloudOpérateursRéseaux

Le groupe Iliad-Free livre ses résultats “en forte hausse” du premier semestre 2010. Mais la bataille du haut débit devient de plus en plus difficile.

Pour la première fois, le groupe Iliad-Free a réalisé un chiffre d’affaires semestriel supérieur à un milliard d’euros (1015 millions d’euros).

Le groupe télécoms-Internet affiche une hausse de 27% de son Ebitda consolidé (392 millions d’euros) avec un résultat net qui a doublé par rapport à la même période l’an dernier (171,4 millions d’euros).

Selon les premiers éléments fournis dans sa communication financière, Iliad-Free évoque un “redressement financier rapide” du service d’accès Alice avec des “synergies déployées au cours de l’année 2009” (coûts de réseau, système d’information, frais de structure…) et ce, malgré “l’érosion de la base abonnés”.

Mais la principale force groupe reste son offre phare triple play Free avec laquelle le FAI a recruté 125 000 abonnés nets de résiliations au cours du premier semestre 2010. Iliad-Free doit rester vigilant face au dynamisme d’autres challengers d’Orange comme SFR et Bouygues Telecom.

Le groupe FAI ambitionne toujours d’afficher environ 5 millions d’abonnés haut débit d’ici 2011. Il n’oublie pas l’autre grand chantier de la fibre optique.

En termes de déploiement du très haut débit, Iliad-Free compte couvrir horizontalement “l’essentiel de Paris” d’ici un an (avec 4 millions de foyers raccordables à fin 2012). Parallèlement, le projet Free Mobile devra aussi avancer : selon la feuille de route de l’ARCEP, le service de téléphonie mobile estampillé Free doit couvrir 27% de la population française d’ici janvier 2012. Les premières offres commerciales émergeront à la même échéance.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur