Haut débit : la Seine-Maritime, un département 100 % connecté

Mobilité

Le département finalise le déploiement d’un réseau sans fil Wi-Fi et WiMax pour couvrir les zones du territoire privées d’Internet haut débit.

En janvier 2008, la quasi-intégralité des habitants de la Seine-Maritime (76) pourront accéder à Internet en haut débit où qu’ils se trouvent. Les 261 communes du département situées dans les zones d’ombres (ou blanches) disposeront désormais d’une infrastructure haut débit alternative au réseau ADSL qui, pour des raisons techniques d’éloignement des centraux téléphoniques, est loin de couvrir tout le territoire.

Pour palier ce problème, le département a fait le choix des technologies sans fil : 73 stations Wi-Fi et 35 stations WiMax seront opérationnels sur différents sites stratégiques (points hauts déjà existants ou nouvelles infrastructures). Objectif : livrer une connexion Internet avec un débit moyen de 512 Kbit/s à 1 Mbit/s. C’est loin d’être luxueux mais le réseau offrira un confort de navigation impossible à obtenir en bas débit. Environ 14 000 foyers sont concernés. Soit 95 % de la population.

Le réseau sera opéré par HDRR, une filiale de TDF, en partenariat avec Axione et LD Collectivités, titulaires des délégations de service public (DSP). Ils commercialiseront leurs services auprès des fournisseurs d’accès. Deux FAI locaux sont déjà sur les rangs : Nordnet et Infosat. Les premières offres doivent apparaître dans le courant du mois de décembre 2007, notamment sur le site dédié Numeriseine.net.

Demain, la fibre optique

De son côté, la collectivité encourage les habitants à franchir le pas du haut débit sans fil à travers des efforts économiques : tarifs de revente du réseau au FAI attrayants, frais de mise en service gratuits pendant 4 mois (à reporter sur les offres publiques), et aide aux habitants qui devront investir dans un équipement spécial pour supporter le WiMax. Cette subvention pourra atteindre 127,50 euros. Un montant susceptible de couvrir 85 % du coût de l’installation et de la mise en oeuvre du service. Au total, cela réprésente un coût de 7,5 millions d’euros pour le département.

Le déploiement des infrastructures haut débit se poursuivront notamment avec la mise en oeuvre d’un réseau en fibre optique. D’une longueur prévu de 1 200 kilomètres, celui-ci englobera les zones de Rouen et de la Communauté d’agglomération du Havre ainsi que les établissements d’enseignement et une centaines de zones d’activités économiques. De plus, 3000 foyers expérimenteront la fibre à domicile (FTTH). Les travaux doivent débuter début 2008.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur