Haut débit : les réseaux européens atteignent leurs limites

Mobilité

Le développement des applications haut débit obligera les opérateurs à
moderniser leurs infrastructures plus tôt que prévu.

L’explosion de la demande de services haut débit en Europe risque d’amener les infrastructures existantes des opérateurs jusqu’à leur point de rupture, à en croire certains experts. “Le contenu vidéo, les applications haut débit et la convergence ont augmenté les besoins en bande passante haut débit,” explique Fernando Elizalde, analyste chez Frost & Sullivan.

Selon le rapport qui vient d’être publié, la technologie DSL utilise les réseaux d’accès sur cuivre pour fournir des services haut débit et elle est très bien implantée en Europe, allongeant la durée de vie des infrastructures cuivre existantes.

Avec les technologies DSL, les besoins haut débit dans le futur proche pourront être satisfaits dans une certaine mesure, mais les grands investissements en capitaux et les caractéristiques des réseaux locaux ralentiront le déploiement de la fibre optique à domicile (FTTH) à travers les pays.

“La DSL est la technologie privilégiée pour offrir des services haut débit et autres services connexes en Europe,” a déclaré l’analyste. ” Les conditions de réseau local ont été favorables au déploiement de cette technologie, offrant une bande passante suffisante pour répondre aux besoins des utilisateurs et des applications.”

Mais, avec l’avènement de la vidéo haute définition et des autres applications de divertissement sur des services haut débit, la situation risque d’évoluer rapidement. La diffusion multiple de vidéo haute définition à domicile de même que les autres applications convergées pourront facilement dépasser la capacité de bande passante offerte par les réseaux DSL.

Par conséquent, les fournisseurs de services devront commencer à renforcer le déploiement de la fibre optique (jusqu’à domicile ou à l’immeuble) pour pouvoir répondre aux besoins futurs en termes de bande passante.

“Plusieurs technologies sont disponibles pour répondre aux besoins de bande passante et la boucle locale fibre, et plus particulièrement la fibre à domicile, sont à l’épreuve du temps,” ajoute Fernando Elizalde.

Selon une étude de Frost & Sullivan, la technologie FTTH a été déployée dans plus de 2,5 millions de foyers en 2006, un chiffre qui pourrait franchir la barre des 14 millions d’ici 2012. L’analyste fait par ailleurs observer que plusieurs fournisseurs de services en Europe se sont engagés à déployer des réseaux FTTN (fibre-to-the-node) ou FTTH (fibre-to-the-home) dans les trois à cinq prochaines années.

La disponibilité des technologies de réseaux optiques passifs gigabit a par ailleurs amélioré la viabilité économique de tels déploiements.

Traduction d’un article de Vnunet.com en date du 9 juillet 2007


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur