Haut débit mobile : une trentaine d’acteurs télécoms viennent étoffer le Femto Forum

Mobilité

Ce groupement mondial en faveur du développement de ce type de réseaux, destiné à pousser la 3G au bureau ou à domicile, monte en puissance.

Préparez-vous à la vague Femto dans le monde des télécoms. Il s’agit de mini-stations de base Femto qui permettent aux opérateurs mobiles de fournir aux particuliers et aux entreprises une couverture 3G (UMTS/HSPA) au bureau ou à domicile.

Les cellules Femto sont des points d’accès qui améliorent la couverture sans fil à l’intérieur de bâtiments et qui placés dans des “box” (ou passerelles résidentielles) reliés au réseau filaire. Lorsqu’un utilisateur est à proximité d’une set top box, ses communications téléphoniques 3G transitent par le boîtier avant de rejoindre le réseau DSL. N’importe quel téléphone compatible 3G faisant l’affaire.

Pour avoir une idée plus précise de la configuration d’un réseau Femto, il suffit de consulter le schéma du Femto Forum qui est le think tank mondial des fournisseurs de solutions télécoms et des opérateurs intéressés par ce type de déploiement technologique.

Quatre groupes de travail Femto constitués

L’émergent Femto Forum, qui a officiellement ouvert ses portes le 2 juillet, vient justement de dévoiler le nom de ses nouveaux adhérents : une trentaine d’acteurs télécoms (fournisseurs de solutions, intégrateurs et opérateurs) viennent de sauter le pas (voir encadré en bas de l’article). Parmi les nouveaux venus figurent des groupes français comme Alcatel-Lucent, Bouygues Telecom, Sagem ou Thomson.

Pour démarrer ses activités, le Femto Forum a mis en place quatre groupes de travail : règlementation, réseaux et interopérabilité, couches radio et physiques, marketing et promotion. Un forum professionnel est prévu à Dallas entre le 5 et 7 décembre afin de faire le point sur les points d’accès à domicile et les Femtocells.

Marché prometteur

Les cabinets d’études télécoms promettent un avenir radieux à ce type de technologie. ABI Research évalue à 102 millions le nombre d’utilisateurs de produits Femtocell sur 32 millions de points d’accès d’ici 2011.

Autre point de vue : l’Idate a publié en octobre un rapport sur le sujet. “Alors qu’existent encore des lacunes dans l’agrément des standards ainsi que d’importants enjeux techniques qui vont freiner des sorties en 2008, l’intégration des réseaux devrait être résolue en 2009”, estime l’institut français d’études télécoms.

Celui-cite les acteurs les plus impliqués à ses yeux dans cette technologie : AT&T, Telefónica O2 Group, SoftBank, Sprint, T-Mobile et Vodafone. 10 millions de femtocells UMTS seraient livrés en 2010 pour atteindre 18 millions un an plus tard.

De leur côté, les fournisseurs de solutions commencent à s’organiser. Ainsi, Alcatel-Lucent s’est allié à Sagem Communications (ex-groupe Safran) pour développer une station de base de type femtocell. Même topo pour le duo Thomson-Nokia Siemens Network qui ont annoncé une alliance dans le courant de l’été.

Le club Femto Forum se remplit vite
Voici la liste des nouveaux membres du Femto Forum: Alcatel-Lucent, Aricent, Azaire Networks, Bharti Airtel, Bouygues Telecom, Carphone Warehouse Networks, Celcom, Continuous Computing, General Communication Inc, Kineto Wireless, Mapesbury Communications, Mavenir Systems, MobileOne, Motorola, NEC, Nokia Siemens Networks, Orascom Telecom, PCCW Mobile HK Limited, Pirelli Broadband Solutions, Rakon, Rogers Wireless, Reef Point, Sagem Communications, SerComm, Sonus Networks, Starent Networks, Telefónica O2, Thomson, Unwired Australia, UTStarcom and ZTE Corporation.
Rappelons le nom des sept prestataires fondateurs du Femto Forum : Airvana, ip.access, Netgear, picoChip, RadioFrame, Tatara and Ubiquisys.

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur