Haut débit par satellite : Eutelsat avance, le CNES explore plus loin

Cloud

Alors qu’Eutelsat présente ses nouvelles offres Internet haut débit par satellite, le gouvernement apporte son soutien à la R&D sur le très haut débit via l’espace.

Demain, Eutelsat va présenter les nouvelles offres Internet haut débit par satellite baptisée Tooway, destinées aux résidents dans les zones grises et blanches en France et sur le territoire européen.

Les offres de l’opérateur satellite seront “disponibles à des tarifs équivalents à ceux des solutions ADSL”.

Pour rappel, le satellite européen KA-SAT, lancé le 26 décembre 2010, a vocation à  connecter les laissés pour compte du haut débit traditionnel en ADSL.

Selon Eutelsat, ils auront accès à des débits allant jusqu’à 10 Mbit/s en réception et 4Mbit/s en émission.

Les nouveaux tarifs Tooway s’échelonneront entre 27,90 euros et 89,90 euros par mois (avec, comme critère différenciant, les volumes maximum d’échanges de données qui s’étalent entre 4 Go et 25 Go par mois).

En France, les départements et régions couvrant des zones isolées subventionnent en général soit l’équipement (la parabole), soit son installation.

Contacté par ITespresso.fr le 17 mai, Patrice Segura, Responsable des ventes d’Eutelsat communications, nous confiait que les PME auront accès à des “forfaits spéciaux, sans limite de volume, permettant jusqu’à 20 Mbit/s en réception et 10Mbit/s en émission.”

Dans ce cas, les prix s’étaleront de 100 à 500 euros par mois pour des débits symétriques ou asymétriques.

La téléphonie sur IP pourra souvent être souscrite en même temps que l’Internet dans le cadre d’offres d’abonnements double play.

Avec l’ajout d’une 2ème tête sur le satellite, la télévision satellitaire – gratuite ou payante – sera aussi accessible.

Sept distributeurs, dont Numeo, Sat2way ou SFR, proposeront les offres Tooway en France.

On devrait en savoir plus avec la conférence de presse qu’organise Eutelsat demain sur le sujet.

Eutelsat anticipe un million d’abonnements, pouvant être souscrits dans l’Europe entière et dans quelques zones en Afrique du Nord et au Moyen Orient.

Une soixantaine de distributeurs nationaux dans la zone de couverture satellite prendront le relais avec les consommateurs.

Zone de couverture du satellite KA-SAT. Crédits : Eutelsat communications

Exposé au Sud à 9° degré Est, le satellite Ka-Sat a vocation à éliminer toutes les zones d’ombre du continent, “sauf cas particuliers“.

Les évolutions de la technologie ont d’ailleurs permis d’éliminer une partie des problèmes de réception liés aux conditions climatiques, en général la pluie :

L’antenne est plus grande (75 cm de diamètre), la puissance du signal peut être augmentée si besoin, et les codes correcteurs d’erreurs ont été grandement améliorés.

(lire la fin de l’article page 2 : le CNES en mode R&D pour le très haut débit par satellite)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur