Haut débit : un député UMP finance des NRA-ZO avec sa réserve parlementaire

Cloud

Le député Lionel Tardy (UMP) annonce qu’il a financé des Nœuds de Raccordement en Zone d’Ombre (NRA-ZO) dans sa circonscription de Haute-Savoie avec l’appui de sa réserve parlementaire.

S’il est courant que des députés ou des sénateurs utilisent les fonds qui leur sont alloués pour soutenir des projets associatifs ou pour contribuer à aider des communes (travaux de voirie, sports, etc.), cela est plus rare lorsqu’il s’agit de résorber la fracture numérique.

Le député Lionel Tardy, informaticien de métier et élu UMP de la deuxième circonscription de la Haute-Savoie, est connu pour ses prises de position dans le monde IT.

C’est notamment un fervent adepte de Twitter qu’il a utilisé lors des réunions à huit clos au grand dam de certains de ses collègues.

Dans une contribution blog en date du 24 août, on apprend une initiative forte à titre individuel pour étendre le haut débit dans les communes de sa circonscription.

Vous connaissez mon combat contre fracture numérique tant au niveau national que sur la 2ème circonscription de la Haute-Savoie (…) J’avais annoncé que, dans le cadre de la mise en place des NRA-ZO haut débit, je prendrai en charge l’intégralité des coûts de mise en place de l’internet haut débit imputés aux communes de ma circonscription.”

Promesse tenue par le député UMP : selon Le Dauphiné Libéré, Lionel Tardy a “débloqué un budget de plus de 100 000 euros” alloué pour 2010, dans le cadre de sa réserve parlementaire, aux communes de sa circonscription non éligibles à l’Internet haut débit.

Plan de montée en débit

Depuis le 17 août, deux communes de sa circonscription de la Haute-Savoie sont ainsi desservies par les infrastructures mises en œuvre par le Syndicat des Énergies et de l’Aménagement numérique de la Haute-Savoie (SYANE) rattaché au conseil général.

“Ces deux premières ouvertures de centraux spécialisés haut débit ADSL du SYANE s’inscrivent dans le cadre du programme du SYANE visant à traiter les ‘zones blanches’ non desservies par le haut débit en Haute-Savoie”, précise Lionel Tardy.

Au total, 25 zones du département sont concernées par un plan de montée en débit.

A terme, 1900 lignes seront devenues éligibles au haut débit et 6000 abonnés profiteront d’un accès plus rapide lié au raccourcissement des longueurs de ligne.

Le montant global de ce projet est de 4,6 millions d’euros. Ils sont financés à hauteur de 2,2 millions d’euros par le SYANE et de 900 000 euros par le Conseil général.

L’Etat apporte également son soutien avec une subvention de 980 000 euros issue des fonds FEADER (Fonds Européen Agricole pour le Développement Rural) dans le cadre de l’appel à projets “haut débit en zone rurale“.

Les communes concernées apportent également une participation à hauteur de 500 000 euros. Et c’est précisément cette part qui sera prise en charge intégralement dans le cadre de la réserve parlementaire du député pour les communes de sa circonscription.

Nul doute que cette louable initiative prise à titre individuel sera suivie par d’autres élus sur d’autres territoires…


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur