Haute définition : le format HD DVD vaincu par KO ?

Mobilité

Selon plusieurs sources médias, Toshiba abandonnerait le développement du HD DVD sur fond d’une vague de ralliements au Blu-ray poussé par Sony.

Assiste-t-on à la fin de la bataille Blu-ray vs HD DVD ? Le premier format pour la vidéo haute définition pour DVD ayant réussi à écraser le second ? Diverses informations relayées dans les médias semblent converger dans le même sens mais il faut rester prudent en l’état actuel.

Selon Reuters qui cite une source anonyme de Toshiba, le groupe d’électronique japonais, qui a poussé à la vulgarisation du HD DVD en association avec Nec, projette d’abandonner la production d’équipements vidéo compatibles avec le format HD DVD. Il préparerait la sortie de ce marché prometteur.

Plus tôt dans la même journée de samedi 16 février, c’est la chaîne publique japonaise NHK qui avait annoncé que Toshiba renoncerait à la production de lecteurs et d’enregistreurs HD DVD. La commercialisation de ce type de produit high-tech serait maintenue mais il n’y aurait plus d’investissements ultérieurement.

En l’état actuel, ni Toshiba ni le HD DVD Promotion Group, qui fédère les acteurs de l’industrie de l’électronique grand public et ceux issus des filières de la production audiovisuelle et du cinéma, ne se sont exprimés de manière officielle sur le sujet.

Les partisans du HD DVD accumulent les revers ces temps-ci. Vendredi, le réseau américain de grande distribution Wal-Mart a indiqué qu’il allait suspendre d’ici juin la commercialisation des appareils et disques HD DVD. Plus tôt dans la semaine, Best Buy, un autre enseigne spécialiste des produits électroniques grand public bien implantée aux Etats-Unis (1200 boutiques), avait également déclaré forfait pour le HD DVD.

Sony jubile

Le malheur du HD DVD fait le bonheur du Blu-ray. Le format mis en avant par des groupes comme Sony, Matsushita et Sharp parviendrait logiquement à s’imposer. Dans cette lutte d’influence, Sony s’appuie sur la console de jeux vidéo PS3 qui comprend un lecteur Blu-ray pour peser sur le marché (plus de 10 millions d’unités vendues courant 2007, selon le cabinet d’études iSuppli).

Cité dans un article de Vnunet.fr portant sur l’avantage Blu-ray en date du 15 février, Philippe Citroën, directeur général de Sony France, se montrait plutôt optimiste : “Nous ne pouvons pas encore crier victoire mais la balance penche sérieusement de notre côté.”

Côté studios américains, plusieurs grands noms ont déjà fait le choix du Blu-ray: 20th Century Fox, MGM, Walt Disney Group, Lionsgate et Warner Bros. Mais il reste encore des acteurs puissants dans le clan du HD DVD comme Universal Studio, Intel et Microsoft. Le mouvement enclenché est-il désormais irrémédiable ?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur