HealthKit : Apple place des garde-fous sur les données santé

Apps mobilesMarketingMobilité
healthkit-apple-place-garde-fous-données-santé

Avec l’essor des applications mobiles “santé et sports” (y compris via sa propre plateforme HealthKit), Apple veut canaliser l’exploitation des données associées à des fins marketing.

En avançant ses pions sur le marché des applications mobiles dédiées à la santé, Apple modifie sa politique de gestion des données personnelles à l’intention des développeurs tiers. A travers sa place de marché d’applications App Store et son programme maison HealthKit, la firme cherche à canaliser l’exploitation de ce type d’informations médicales (ou para-médicales) sensibles à des fins marketing.

En raison de l’usage d’API qui ouvre cette plateforme “m-santé” à des éditeurs tiers dans la perspective d’une exploitation multi-terminaux (montres connectées, iPhone, capteurs de suivi sportif…), la firme de Cupertino craint qu’une trop grande envergure de gestion des données accordées en développeurs desserve ses intérêts et nuise à son image auprès des consommateurs.

Selon VentureBeat, le marché des données de santé prend des proportions considérables aux Etats-Unis.  Ainsi, IMS Health, courtier de bases de données médicales, est en mesure de collecter des informations en provenance de 100 000 sociétés. Et certaines d’entre elles développent des applications mobiles.

Les données, c’est comme la santé…attention aux propagations virales.

Quiz : Connaissez-vous le marché des montres connectées ?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur