Heartbleed : la faille OpenSSL vient titiller les VPN en entreprise

Cloud
heartbleed-attaques-vpn

Les réseaux privés virtuels (VPN) en entreprise peuvent devenir la cible de pirates exploitant la vulnérabilité Heartbleed, considère Mandiant.

La menace Heartbleed, du nom de cette faille dans la librairie de chiffrement SSL/TLS OpenSSL qui inquiète le Web, pourrait viser les réseaux privés d’entreprise (VPN ou Virtual Private Network) selon les chercheurs de l’éditeur de solutions de sécurité IT  Mandiant (filiale de FireEye). Le 8 avril, ces derniers ont découvert une attaque de ce type avec en finalité un vol de données au sein d’une entreprise (dont le nom n’a pas été dévoilé).

Dans une contribution blog, Christopher Glyer, Directeur technique de Mandiant, et Chris DiGiamo, consultant senior, ont précisé les modalités : “L’assaillant a envoyé à plusieurs reprises des requêtes Heartbeat [le protocole à l’origine de la faille Heartbeet, NDLR] corrompues au serveur web HTTPS depuis un terminal avec VPN actif.  Cette attaque a été compilée avec une version vulnérable d’OpenSSL pour obtenir les identifiants (token) de sessions actives des utilisateurs.”

Les deux experts poursuivent : “Avec ces tokens, l’attaquant a réussi à détourner plusieurs sessions actives et a forcé le concentrateur VPN à valider son authentification.” Tout en continuant de décortiquer le scénario, les chercheurs précisent “qu’une fois connecté au VPN, le cyber-criminel a tenté de pirater des comptes d’autres personnes et d’élever ses privilèges au sein du réseau de l’entreprise.”

Autre particularité de cette manipulation, le système de double authentification intégré au logiciel de VPN a été contourné, précise Silicon.fr.

Une manière également pour l’éditeur de mettre en avant les solutions Mandiant d’analyses de logs et de détection d’intrusions.

Quiz : Connaissez-vous les VPN ?

Credit photo : Shutterstock.com –  Copyright: ThomasLENNE


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur