Hébergement : une brique WordPress chez 1&1

CloudEntreprise
1-and-1-wordpress

L’hébergeur d’origine allemande enrichit son offre avec trois formules destinées à faciliter la mise en place et la personnalisation de sites Web exploitant le CMS open source WordPress.

Utilisé par près d’un quart des sites Web (source W3Techs, août 2013), WordPress fait son apparition au catalogue de 1&1. L’hébergeur d’origine allemande lance trois offres destinées à simplifier la mise en place d’un projet autour du système de gestion de contenu open source.

Assistant d’installation, prix réduits pour certains thèmes premium, déploiement de plugins selon le secteur d’activité, gestion automatique de la base de données et des mises à jour : l’objectif principal est de simplifier l’expérience sur toute la chaîne. Avec, dans tous les cas, la garantie d’un trafic illimité, d’un nom de domaine inclus et d’une redondance géographique : site et base de données sont hébergés sur une grappe de serveurs permettant une reprise immédiate d’activité en cas de défaillance. Données et applications sont par ailleurs synchronisées entre deux data centers.

Le ticket d’entrée est fixé, dans le cadre de la formule WP Basic, à 2,99 euros HT par mois sans engagement, avec un mois payable d’avance. Il existe également une offre avec engagement de deux ans, pour 0,99 euro HT les douze premiers mois, puis 3,49 euros HT par la suite (soit un total de 53,76 euros HT). Pour ce prix, on dispose de 20 bases de données MySQL 5 (d’une taille maximale de 1 Go chacune) et de 50 Go d’espace disque.

Proposée, sur le même principe, sans engagement (6,99 euros HT par mois) ou avec un contrat de deux ans à 3,49 euros HT par mois la première année (soit un total de 125,76 euros HT), l’offre WP Unlimited inclut bases de données et espace disque illimités, ainsi que la solution de protection SiteLock dans sa version Basic – normalement facturée 0,99 euro HT par mois. Celle-ci effectue régulièrement un scan des applications Web ainsi que des tests d’injection SQL et d’attaques XSS (“Cross-Site Scripting”) pour détecter des failles de sécurité. Elle vérifie aussi les certificats SSL et contrôle les modifications des fichiers pour détecter d’éventuels logiciels malveillants.

La formule WP Unlimited s’appuie par ailleurs sur un CDN (“Content Delivery Network”). En l’occurrence, le réseau de serveurs de CloudFlare, pour améliorer la disponibilité et la performance des sites Web. Les scripts Java peuvent être chargés de manière asynchrone et les images, affichées prioritairement, y compris sur les appareils mobiles.

Dernier palier : WP Unlimited Plus. Pour 12,99 euros HT par mois sans engagement ou 6,49 euros pendant les 12 premiers mois sur une période de deux ans (soit un total de 233,76 euros HT), on bénéficie d’un CDN optimisé qui ajuste dynamiquement la taille des images en fonction des terminaux et de la vitesse de connexion des utilisateurs. 1&1 ajoute le support des protocoles de chiffrement SSL (HTTPS) et SPDY, ainsi qu’un certificat SSL avec IP dédiée et 2 Go de RAM garantis.

Dans les trois cas, les mises à jour du CMS, des thèmes et des plugins peuvent s’effectuer automatiquement via le gestionnaire Site Manager, développé en interne. L’utilisateur choisit aussi s’il souhaite confier à 1&1 la mise en place initiale de la base de données.

—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr : que savez-vous de l’hébergement Web ?

Crédit photo : kubais – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur