Hébergement : Go Daddy repris en main par des fonds d’investissement

Cloud

L’hébergeur pionnier américain Go Daddy a accepté une offre de rachat par un consortium de fonds (KKR, Silver Lake et TCV). Montant de la transaction : 2,25 milliards de dollars.

Go Daddy est un groupe Internet pionnier, qui exerce des activités d’hébergeur de sites Internet et de fournisseur de noms de domaine (registrar ou bureau d’enregistrement).

Dans sa catégorie, c’est l’un des plus gros dans le monde.

Après avoir initié une procédure d’enchères pour reprendre son activité, Go Daddy a finalement accepté une offre de rachat par un consortium de fonds d’investissements : KKR, Silver Lake et Technology Crossover Ventures.

Montant de la transaction (dettes incluses) : 2,25 milliards de dollars, selon Reuters.

De son côté, Go Daddy se contente d’annoncer par voie de communiqué “la signature d’un accord définitif pour recevoir des investissements stratégiques et la mise en place d’un partenariat avec KKR, Silver Lake et Technology Crossover Ventures (TCV)”.

Cette alliance pourrait faciliter une éventuelle entrée en bourse “si l’entreprise emprunte ce chemin“.

Le P-DG fondateur de Go Daddy, Bob Parsons, cèdera sa place à Warren Adelman, qui occupe actuellement les fonctions de Directeur général et Président. Mais le pionnier du Net gardera des fonctions importantes au sein de la société avec un statut de “Président exécutif”, a-t-il confié à Reuters.

Ça y est ! Nous entrons en partenariat avec KKR, Silver Lake et TCV parce que leur expertise technologique, leur compréhension des entreprises Internet et leurs valeurs s’alignent sur les nôtres. Nous pensons qu’ensemble nous allons faire passer l’entreprise au niveau supérieur, en particulier en accélérant notre croissance internationale“, déclare Bob Parsons.

Fondé en 1997, Go Daddy dispose d’un effectif de 3000 employés et revendique 9,3 millions de clients dans le monde.

Le registrar gère aussi un portefeuille de 48 millions de noms de domaine pour le compte de tiers.

Ses activités sont assez éclectiques : l’hébergeur possède aussi des activités dans les certificats SSL, les logiciels de gestion de blogs ou de podcasts et l’hébergement de plates-formes de e-commerce et de partage de photos.

L’accord sera finalisé à la fin de l’année, après l’autorisation des autorités américaines et européennes de la concurrence.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur