Hébergement: la virtualisation gagne du terrain en France

Cloud

Les spécialistes de l’hébergement comme Gandi, OVH et Amen se tournent vers la virtualisation censée combiner performances et sécurité. Approches croisées.

Les solutions de virtualisation promettant économies d’énergie et de place dans les centres de données. Et les hébergeurs l’ont bien compris en proposant de nombreuses offres à leurs clients.

“Les hébergeurs utilisent la virtualisation pour augmenter leur marge en raison d’une densité importante par serveur physique et la place dans leur data center”, note Nils Hüneke, directeur commercial des produits hébergeurs chez Parallels Europe. “Mais ils en profite aussi pour optimiser le temps de migration en cas de panne ou en cas de nécessité lorsqu’il y a un changement de matériel par exemple.”

Nils Hüneke ajoute que “les plus gros fournisseurs de services internet utilisent notre technologie Virtuozzo et en France, des acteurs du marché comme Ikoula, Internet-Fr et Amen comptent parmi nos clients.”

Pourquoi l’offre est séduisante ? c’est la densité inégalée en terme de machines virtuelles, chaque solution mettant en avant ses avantages comme l’allocation dynamique de ressources sans redémarrage serveur. “La tendance est aussi au cloud computing dans lequel la virtualisation joue un role prépondérant”, conclut Nils Hüneke.

Pour faire le point sur l’évolution du marché en 2008, Vnunet propose un zoom sur trois offres lancées cette année par des acteurs français de renom.

Gandi: “Une solution développée en interne”

OVH: “Vrai serveur mais disque dur virtuel”

Amen: “Virtuozzo ou rien”


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur