Helpouts : fin programmée du service d’entraide de Google

E-commerceManagementMarketing

Google a pris la décision de fermer Helpouts, son service qui fonctionne comme une place de marché pour des conseils ou des cours particuliers.

« La communauté Helpouts comprend certains contributeurs engagés et fidèles, mais malheureusement, elle n’a pas augmenté au rythme que nous avions prévu. Nous avons pris la décision difficile de fermer le service. » C’est en ces termes que, dans une contribution de blog, Google annonce la fermeture de Helpouts le 20 avril 2015.

Helpouts va rejoindre un cimetière d’applications et de services de Google déjà bien rempli. Et ce à peine plus d’un an après son lancement.

Il semblait prometteur et ancré dans l’ère du temps, mais la rationalisation des ressources est passée par là et Google se montre impitoyable pour ses services qui n’atteignent pas leur objectif dans un temps imparti.

Pas question de laisser végéter un service alors que d’autres attendent au portillon en interne. C’est la stratégie claire et impartiale de Larry Page, le P-DG de Google. On l’a encore vu récemment avec le projet Google Glass, pour lequel des mesures radicales ont été prises.

Présenté en août 2013, Helpouts avait été lancé début novembre 2013 en phase de test aux Etats-Unis. Exploitant la solution de communication Hangouts de Google, Helpouts permet de mettre en relation des individus en vue de l’échange de conseils ou de cours particuliers via des vidéo live.

Couvrant quasiment tous les domaines, les cours sont organisés suivant des catégories. Ces conseils ou cours sont dispensés de manière gratuite ou bien moyennant finances. Dans ce dernier cas, la facturation peut se faire à la minute ou bien par acte, Google prélevant un raisonnable 20% au passage. C’est la solution Google Wallet qui est exploitée pour gérer les transactions.

Google présente ainsi son service : « Depuis son lancement en 2013, Helpouts a été une un lieu d’accueil pour les personnes désireuses de se connecter avec des experts sur des sujets pour lesquels ils veulent en apprendre davantage ou pour demander des conseils et trouver des solutions aux problèmes quotidiens.

Pouvoir être mis en relation avec des experts sur quasiment n’importe quel domaine et n’importe où, telle était la philosophie du service. Reste qu’en étant cantonné aux Etats-Unis, Helpouts n’a pas pu être la place de marché globale qu’il devait être. C’est dommage, puisque Helpouts touchait à un domaine pourtant si cher à Google : le partage de connaissances.

A compter du 20 avril, date de la fermeture de Helpouts, les utilisateurs du service pourront récupérer leurs données via Google Takeout jusqu’au 1er novembre 2015.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur