HighCo accélère sa migration digitale avec Prixing et Milky

CloudEntreprise
highco-prixing-milky-couponing

Le groupe français HighCo (solutions marketing pour retailers et marques) acquiert Prixing (comparateur mobile de produits) et vise Milky (agence social media). Objectif : pousser la dématérialisation des coupons et l’e-CRM via les réseaux sociaux.

En pré-annonçant ses résultats financiers, le groupe HighCo, spécialiste français du couponing traditionnel, vient de prendre des positions décisives dans le domaine de l’e-marketing. Il engage des négociations exclusives pour acquérir 65,5% du capital de l’agence social media Milky et rachète l’application mobile promotionnelle Prixing. Le montant des investissements consentis n’est pas précisé en l’état actuel.

Pour le cas de Milky, HighCo s’engage sur une prise de participation majoritaire. Créée en février 2012 par Pierre Matuchet (ex-Directeur des technologies de Voyages-SNCF.com), la dynamique agence social media a noué des liens avec les principaux réseaux sociaux de prédilection : Facebook (Milky dispose d’ailleurs du statut de Preferred Marketing Developer), Twitter mais aussi Salesforce (davantage ancré dans l’axe cloud & CRM).

Coïncidence ? En décembre dernier, Milky organisait avec le groupe HighCo une session parisienne spécial business sur Twitter avec la présence d’Olivier Gonzalez, Directeur France de la plateforme de microblogging. Dotée d’un effectif de 25 personnes, la “Web agency 2.0” explore les moyens de générer des contacts privilégiés entre internautes et les marques via les réseaux sociaux tout en fournissant un tableau de bord sur les performances (Milky Analytics pour Facebook et maintenant pour Twitter). Elle affiche des références clients plutôt orientés médias et e-commerce : Voyages-SNCF.com, Canal Plus, Nouvel Obs, Total ou Vente-privée.com.

Dans sa communication, le groupe acquéreur HighCo précise que Milky a généré une marge brute supérieure à 1,5 million d’euros en 2013.

Deuxième opération visant à accentuer sa stratégie digitale : le spécialiste du couponing s’empare d’une application mobile qui lui va comme un gant : Prixing. Ce comparateur mobile, édité par la start-up Epic Dreams fondée par Eric Larchevèque, permet de scanner un code-barres et d’accéder à toutes les informations produits. Il dispose de fonctionnalités de géolocalisation et de partages d’avis dans une approche communautaire.

Sa base de données est dense : 2 millions de produits, 20 000 points de vente et 10 millions de prix mis à jour en temps réel. L’application Prixing a été téléchargée 1,6 million de fois depuis son lancement en 2010.

Avec ces deux opérations de croissance externe, le groupe HighCo veut renforcer sa présence dans l’univers du digital. Il détient déjà une forte position dans le couponing en développant des solutions marketing pour les retailers et les marques. Didier Chabassieu, CEO de HighCo, ne veut pas perdre la main dans le digital. Car des start-up comme Shopmium, qui a levé 4,3 millions d’euros en juin 2013, se montre tout aussi dynamique dans le segment m-couponing.

HighCo : la volonté de dématérialiser le business du couponing

Présent lors de la session DigitalTalks spécial Milky-Twitter organisée le 18 décembre, Didier Chabassieu a rappelé que la création de la société remonte à 25 ans. Coté en Bourse depuis 1996 et revendiquant désormais une couverture de 14 pays (un bureau a ouvert à Moscou en juin 2013), HighCo cherche à accélérer dans le domaine de la dématérialisation des offres promotionnelles.

Pour le compte de ses clients, il a écoulé “quelques dizaines de millions de bons virtuels” en 2012. Il revendique le statut de leadership en Europe (numéro deux dans le monde). Les canaux de push promotionnel évolue : après les SMS, place aux réseaux sociaux “hyper-influents” (mais en évitant de gaver les utilisateurs). Des opérations de F-coupons ont été menées avec des clients comme Coca-Cola. “Le taux de transformation peut être multiplié par 10 entre un canal classique et un passage via les réseaux sociaux”, déclare Didier Chabassieu.

A travers sa branche HighCo Box qui regroupe depuis 2013 ses activités de dématérialisation du coupon, HighCo peut également compter sur l’impression d’un bon de réduction à partir d’un tweet (T-Promo).

Dans les premiers éléments financiers communiqués pour synthétiser l’année 2013, le groupe HighCo évoque “un retour de la croissance” et “une accélération de la migration digitale”. Le chiffre d’affaires du groupe s’élève à 133,06 millions d’euros (+1%) et la marge brute l’an dernier s’élève à 71,80 millions d’euros (+0,6% à PPC par rapport à l’an dernier).

Globalement pas très emballant mais le quatrième trimestre a été plus stimulant en France (marge brute de 11,26 millions d’euros, +9,8%). “La croissance est restée soutenue en Europe centrale”, peut-on lire dans la communication financière. Les comptes consolidés du groupe seront publiés le 25 mars.

Quiz : Centrales de réservation, avis… Connaissez-vous l’univers le l’hôtellerie sur internet ?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur