Hitachi prépare un Microdrive de 4 Go

Cloud

Hitachi, qui vient de finaliser l’acquisition de la division disques durs d’IBM, a annoncé son intention d’enrichir le Microdrive dont il portera la capacité à 4 Go contre 1 Go actuellement. Prévu pour l’automne 2003, le futur disque devrait utiliser la technologie Pixie Dust. Par ailleurs, sa vitesse de transfert des données devrait être multipliée par deux.

Le rachat de la division disques durs d’IBM par Hitachi pour 2,05 milliards de dollars (voir télégramme du 4 juin 2002) pourrait, au final, bénéficier aux consommateurs avides de nouvelles technologies. Dans son plan de reprise, la nouvelle entité baptisée Hitachi Global Storage Technologies (HGST) prévoit notamment de fabriquer un disque dur au format CompactFlash II de 4 Go. Autrement dit, Hitachi va multiplier par quatre la capacité de l’actuel Microdrive d’IBM qui, il est vrai, n’a pas évolué depuis plus de deux ans (voir édition du 20 juin 2000).

Attendu pour l’automne 2003, le futur plus petit disque dur au monde exploitera de nouveaux composants miniaturisés, notamment une tête de lecture/écriture deux fois plus petite que celle utilisée dans les versions actuelles. Il en résulte une réduction de 40 % de la distance qui sépare la tête de la surface du disque. HGST n’hésite pas à faire l’analogie avec un Boeing 747 qui volerait à 1 millimètre au dessus du sol…

Vitesse doublée

Le renforcement de la densité des plateaux constitue une autre avancée technologique. Les futurs Microdrive (on ignore si Hitachi conservera le nom) bénéficieront des recherches sur le Pixie Dust (“poussière de fée”), un nouveau composant ferreux (une couche de ruthenium de trois atomes d’épaisseur) qui permettra de stocker plus de 60 milliards de bits (7,5 Go) par pouce carré. Enfin, la vitesse de lecture/écriture, souvent jugée trop lente, devrait être multipliée par deux, bien que Hitachi n’ait pas précisé comment. Peut-être en augmentant la vitesse de rotation (actuellement de 3 600 tours/minute) ?

Comme le Microdrive, le mini-disque de 4 Go d’Hitachi conservera son format CompactFlash type II et visera les appareils mobiles comme les boîtiers photo numériques, les lecteurs MP3, les assistants personnels et autres futurs lecteurs vidéo portables. Le prix de ce futur disque dur n’a pas été évoqué mais l’objectif restera de conserver un tarif au mégaoctet beaucoup moins élevé que celui des mémoires Flash. Actuellement, un Microdrive de 1 Go se trouve à moins de 300 euros tandis qu’une CompactFlash II de la même capacité dépasse les 600 euros. Reste à savoir si photographes et mélomanes auront besoin d’une telle capacité.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur