Hostmaker : le « concierge Airbnb » accueille Ventech à son capital

EntrepriseLevées de fondsStart-up
hostmaker-levee-fonds

La start-up britannique Hostmaker, qui donne dans la « conciergerie Airbnb », lève 5,8 millions d’euros. Le fonds français Ventech est de la partie.

Un ticket dans « l’économie Airbnb » pour Ventech.

Le fonds de capital-risque basé à Paris emmène* le Série A de Hostmaker.

Également souscrite par DN Capital (investisseur historique de la start-up britannique), l’opération se monte à 5 millions de livres, soit environ 5,8 millions d’euros. Elle fait suite à plusieurs levées d’amorçage, dont la dernière officialisée en septembre 2016, pour un montant avoisinant le million d’euros.

Fondé en décembre 2013 par le dénommé Nakul Sharma (passé par les groupes hôteliers Starwood et Intercontinental), Hostmaker propose des services de conciergerie pour les locations immobilières de courte durée.

Au forfait ou à l’acte

Lancée à Londres en juillet 2014, l’offre a depuis lors été étendue à trois autres villes d’Europe : Rome et Barcelone en avril 2015, ainsi que Paris en février 2016.

Depuis décembre 2014, « plus de 1 000 propriétaires » ont été accompagnés sur ces quatre marchés, pour environ 83 000 hôtes accueillis, selon la start-up, dont le modèle économique repose à la fois sur des prestations « à l’acte » (accueil d’hôtes, nettoyage de chambres…) et sur un dispositif de gestion complète de propriété.

Dans ce dernier cas, soit le propriétaire perçoit chaque mois une somme définie en amont avec Hostmaker, soit il conserve 88 % HT du montant de chaque réservation. On consultera la FAQ pour se renseigner, entre autres, sur les frais qui s’appliquent en cas de retard des hôtes.

La conciergerie couvre aussi la « phase amont » ; à savoir la mise en ligne des annonces sur six plates-formes (Airbnb, Booking.com, Holiday Lettings, HomeAway, TripAdvisor, VRBO), avec un éventuel shooting photo assorti d’un service de décoration intérieure.

Expérience client

Le financement tout juste annoncé portera des objectifs de développement technologique, que ce soit sur les algorithmes qui aident à définir une stratégie de prix en fonction de la disponibilité des locations, le tableau de bord pour les propriétaires ou les applications mises à disposition du « personnel terrain ».

Hostmaker, qui revendique un effectif de 150 employés dont une quinzaine pour la France, n’exclut pas des opérations de croissance externe. Plusieurs postes d’ingénieurs sont actuellement ouverts, en plus d’un graphiste, d’un designer UX ou encore d’un « chargé d’expérience client ».

Sur le même secteur d’activité, on relève la levée de fonds de 2,2 millions d’euros finalisée l’an passé par Bnbsitter, au capital duquel ont investi des business angels comme Frédéric Mazzella (BlaBlaCar), Yohan Ruso (eBay) et Frédéric de Bourguet (Dior).

Il existe aussi des concurrents « indirects », plus généralistes, à l’image de Stootie : on trouve, sur sa marketplace d’échange de biens et services géolocalisés, des prestations de conciergerie Airbnb.

* Ventech avait déjà, dans son portefeuille, la start-up allemande Helpling, spécialisée dans la réservation en ligne de ménage à domicile. Le fonds a récemment mis ses billes dans la marketplace Vestiaire Collective.

Crédit photo : compte Instagram Hostmaker


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur