HP bientôt détrôné sur le marché mondial des PC

CloudPCPoste de travail

Avec 353 millions d’unités écoulées en 2011, le marché des PC s’est stabilisé. En fort recul, HP conserve la tête du classement, désormais talonné par Lenovo.

Lenovo s’apprête à déposséder HP de la première place sur un marché des PC qui se stabilise. Les deux constructeurs ont entretenu au cours de l’année 2011, et plus particulièrement du dernier trimestre, des dynamiques radicalement opposées.

A en croire ce récent baromètre du cabinet Gartner, il s’est écoulé 352,8 millions de machines sur l’année, dont 92,2 millions au cours des trois derniers mois.

Toujours en tête des débats, Hewlett-Packard se tire d’affaire avec 14,7 millions d’unités vendues sur cette même période, à -16,2% en regard du trimestre précédent.

A contrario, Lenovo atteint un pic à 13 millions d’unités (+23%) et s’affirme comme un force naissante, gardant une longueur d’avance sur Dell et ses 11,6 millions de PC (+7,8%) qui ont trouvé acquéreur.

Acer, qui a longtemps tutoyé les sommets, s’affiche désormais en retrait (10 millions, à -18,4%), loin devant Asus, cinquième larron fort de 6,2 millions de PC distribués (+20%).

Silicon.fr note qu’Apple n’entre pas dans ce classement, malgré une diversification de son offre jusqu’au MacBook Air, dont se sont fortement inspirés les ultrabooks.

Et pourtant, Mikako Kitagawa, principal analyste pour le compte de Gartner, estime que le concept n’a pas encore trouvé son public.

Les consommateurs n’ont montré que très peu de sensibilité envers les ultrabooks. Seule une minorité a été disposée à payer le premier prix pour ces modèles“, estime l’intéressé.

A cet instar, si les fêtes de fin d’année ont contribué à rehausser une tendance globale à l’affaissement, un concours de circonstances contrariantes a entraîné la faiblesse de la demande, notamment de la part du grand public.

Quand bien même les entreprises se sont avérées demandeuses au même titre que les pays émergents, la crise économique qui sévit en Europe s’est imposée comme un frein au marché.

Par ailleurs, les inondations en Thaïlande et la pénurie de disques mécaniques qui s’en est suivie a constitué un facteur supplémentaire de décrépitude pour des PC consécutivement plus onéreux.

En parallèle, ambassadeur d’une démocratisation concomitante des tablettes, l’iPad a grandement contribué à la redéfinition de l’informatique domestique et mobile.

La tablette d’Apple affiche toujours une santé de fer et promet de redessiner, à la sauce des écrans tactiles connectés, une année 2012 placée sous le signe de la convergence.

Des résultats et supputations préliminaires qu’il restera néanmoins à confirmer, notamment par les études des autres analystes.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur