HP cède à l’appel des Chromebooks

ChromebookMobilitéPoste de travail
Acer C7 Chromebook

HP s’apprête à prendre position sur le marché des Chromebooks, avec un modèle Pavilion équipé d’un écran de 14 pouces et d’un processeur Intel Celeron.

Dans le sillage des éclaireurs Acer et Samsung, mais aussi du bizut Lenovo, HP est pressenti pour s’immiscer dans l’épopée des Chromebooks.

La prise de position d’un quatrième constructeur – et de surcroît, le deuxième en moins d’une semaine – corroborerait le supposé regain d’intérêt pour ces PC portables voulus ultra-mobiles et ultra-connectés, autour de Chrome OS et des services Google.

Fort de cette embellie, le concept tend-il pour autant vers son acmé ? Si sa percée reste pour l’heure anecdotique, tout particulièrement en Europe, les lignes bougent et une configuration type s’établit autour de processeurs basse consommation.

La nouveauté que semble préparer HP s’inscrit dans cette logique d’informatique légère. Révélée sous la référence Pavilion 14-c010us, elle aurait comme principal attribut un écran de 14 pouces (36 cm).

C’est tout du moins ce que laisse entrevoir une fiche technique publiée sur la boutique en ligne du groupe high-tech de Palo Alto.

Au gré du document, accompagné d’une illustration, on entrevoit un châssis proche de celui des Sleekbooks (ordinateurs équipés d’un processeur AMD), avec cette dalle brillante en résolution 1366 x 768 points, le tout dans un châssis de 21 mm d’épaisseur pour 1,8 kg.

Mais la machine embarquerait un processeur signé Intel, en l’occurrence un Celeron 847 (bicoeur à 1,1 GHz ; 2 Mo de cache de 3e niveau) accompagné de 2 Go de RAM (capacité extensible à 4 Go).

C’est exactement la même configuration que celle de l’Acer C7*, un autre Chromebook passé entre nos mains.

Constat similaire pour la connectivité sans fil, qui inclut le Wi-Fi 802.11n bibande et le Bluetooth. S’y adjoint une interface Fast Ethernet.

A l’image du C7, ce mystérieux Pavilion “sous embargo jusqu’au 17 février” embarque trois ports USB 2.0, une sortie HDMI, un lecteur de cartes SD et de l’audio en E/S.

La différence se fait au niveau du stockage. Un module de mémoire flash (16 Go) est préféré au disque magnétique. Par ailleurs, le port VGA, encore implémenté sur la plupart des Chromebooks en circulation, n’est pas d’actualité.

La batterie reste un talon d’Achille. A 2500 mAh (37 Wh), HP annonce 4 heures d’autonomie. Cette même longévité théorique est devenue, en pratique, 3h18 sur l’Acer C7…

Il est trop tôt pour évoquer les modalités du lancement commercial. HP restreindra-t-il sa cible au secteur de l’éducation et surtout, commercialisera-t-il son produit en France, un marché tout juste retenu par Acer et boudé par Samsung ?

—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr : le cloud computing, ça vous parle ?

* en illustration, le Chromebook Acer C7


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur