HP continue de croire au RISC

Cloud

Hewlett Packard a dévoilé les principales caractéristiques de son nouveau processeur RISC, le PA-8700. De conception 64 bits, ce processeur destiné aux gros serveurs devrait apparaître au début 2001, soit quasiment en même temps que l’Itanium.

Hewlett Packard va continuer à proposer des processeurs RISC. Lors du salon InterWorks 2000, qui se tient actuellement à Las Vegas, les officiels de la firme de Palo Alto ont levé une partie du voile qui recouvre leur nouvelle génération de processeur RISC 64 bits, le PA-8700. Cette puce, destinée à être intégrée dans des serveurs, devrait être introduite à la fréquence de 800 MHz et peut-être même plus. Gravé en 0,18 micron avec des interconnexions en cuivre, ce processeur s’annonce déjà comme plus rapide que son future concurrent l’UltraSPARC III de Sun. Avec des différences de l’ordre de respectivement 64 et 14 % de mieux en calcul entier et à virgule flottante, le PA-8700 risque d’être un des processeurs les plus rapides sur le marché. A fortiori grâce au 2,25 Mo de mémoire cache intégrée à même la puce.

Bizarrement, HP ne pense pas que ce nouveau processeur risque de concurrencer les futurs Itanium ou équivalent basés sur l’architecture IA-64. Pour Scott Stallard, vice président et directeur général des divisions informatique professionnelle et technologie chez HP, “les tableaux de marche des processeurs PA et IA-64 permettent aux clients de conserver leurs architectures et environnements existants, leur offrant le choix du moment de la migration vers IA-64”. Car d’ici deux générations de puces, HP devrait abandonner l’architecture PA-RISC pour se consacrer exclusivement à IA-64, au développement duquel la firme a grandement participé, en collaboration avec Intel.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur