HP continue de réduire l’équipe WebOS

Cloud

Sur une équipe de 600 développeurs de la division WebOS, 275 vont quitter leurs postes. Certains bénéficieront d’un reclassement interne. Mais pas tous.

WebOS ou la suite de la déchéance au sein de HP.

La firme IT ne sait plus quoi faire avec l’OS mobile, hérité du rachat de Palm en 2010.  Et surtout de l’équipe de développement dont la voilure va être réduite.

Une diminution de périmètre qui pourrait toucher 275 des 600 collaborateurs de la division WebOS.

La plupart d’entre eux sont localisés à Sunnyvale en Californie.

Certains pourraient se voir proposer des postes ailleurs au sein du groupe HP. Mais ce sera une moindre proportion selon All Things Digital (Wall Street Journal).

En septembre 2011, 500 développeurs de WebOS ont déjà fait les frais des tergiversations liées à la stratégie relative à l’OS mobile.

En tout, depuis l’annonce de l’ex-P-DG Léo Apotheker de relatif abandon de WebOS (symbolisé par l’arrêt des ventes de la tablette TouchPad et des smartphones Pre), on arrive à la 775 postes affectés au sein de cette division.

WebOS n’a plus besoin d’autant d’ingénieurs et de postes similaires”, précise HP dans une déclaration écrite. “Cela créé une équipe plus petite et plus réactive qui est bien équipée pour créer un WebOS open source, et poursuivre l’engagement à long terme d’HP en faveur du logiciel.”

Fin 2011, la firme IT américaine, désormais présidée par Megg Whitman, avait décidé de basculer WebOS en mode open source.

A la fin du mois dernier, Jon Rubinstein, ex-PDG de Palm et l’un des plus fervents promoteurs de l’OS mobile, avait quitté le navire HP.

Logo : © Chlorophylle – Fotolia.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur