HP-EDS France : le couperet des suppressions de postes est tombé

Cloud

Selon la CFTC, 580 postes seront affectés en France dans le cadre du plan mondial de restructuration. 1 poste sur 4 chez EDS France est concerné.

Au fur et à mesure, on découvre l’ampleur du plan de suppressions de postes qui concernera la France à la suite du rapprochement HP-EDS. Le 15 septembre, Mark Hurd, P-DG du groupe HP, a chiffré l’impact social au niveau monde:  24 600 licenciements dans le monde sur trois ans (ce qui représenterait 7,5% de l’effectif mondial de l’ensemble HP-EDS). Dans la seule zone Europe-Moyen Orient-Afrique, le plan de restructuration affecte 9300 emplois (dont 90% chez EDS).

Dans une contribution du jour sur le blog CFTC de HP France, on apprend que le couperet est tombé pour la France : 500 postes pour EDS (soit 25% de l’effectif) et 80 chez HP (2%). La section syndicale précise que le modèle d’intégration HP-EDS retenu en France devrait être dévoilé courant novembre.

“Nous sommes totalement déterminés à utiliser tous les moyens d’actions à notre disposition pour que les salariés des deux sociétés vivent cette fusion et ne la subissent pas : aucun départ ou transfert forcé, pas de baisse des avantages sociaux”, peut-on lire sur le blog.

Les syndicats commencent à s’agiter : ils ont contesté en justice le plan de sauvegarde d’emplois d’EDS présenté cet été. Après une assignation à comparaître en date du 3 octobre, une décision du tribunal de grande instance de Nanterre est attendue le 7 novembre.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur