HP engage son graveur de DVD+RW dans la bataille

Mobilité

Dès septembre, les Américains pourront se procurer un graveur de DVD+RW Hewlett-Packard. Mais le choix sera difficile : le format de Philips est en concurrence avec le DVD-RW et le DVD-Ram. D’ailleurs, leurs partisans annoncent la création d’un groupement pour promouvoir leur format. Les combattants de la guerre des formats de DVD enregistrables fourbissent leurs armes.

Pas de doute, c’est bel et bien une guerre qui se trame du côté des formats de DVD enregistrables. En jeu : une formidable manne de royalties. Dernier mouvement de troupe signalé : celui de Hewlett-Packard qui vient de présenter son graveur de DVD+RW. Le dvd100i coûtera 600 dollars HT (660 euros) et devrait se placer en embuscade sur les étagères des revendeurs américains dès septembre. L’appareil grave les DVD en 2,4x et les lit en 8x. Il est aussi capable de graver des CD-R en 12x et les CD-RW en 10x ; il lit les CD en 32x. Le constructeur informatique prévoit de déployer son arme sur ses machines avant la fin de l’année. Ses utilisateurs pourront ainsi bénéficier de la capacité de stockage du média (4,7 Go) pour y enregistrer tous types de données. Mais l’intérêt principal du DVD enregistrable, c’est de pouvoir enregistrer des vidéos pour ensuite les visionner sur un lecteur DVD de salon. De là au magnétoscope numérique, il n’y a qu’un pas que les constructeurs sont sur le point de franchir. Philips a d’ores et déjà fait défiler son graveur de DVD+RW de salon, un magnétoscope d’un nouveau genre qui sera disponible en France “avant Noël” pour environ 2 200 euros. Le dvd100i de HP se déploiera dans l’Hexagone à la même période, il devrait coûter environ 6 000 francs, le même prix quasiment que le graveur DVR-103 de Pioneer… un graveur de DVD-RW, format concurrent du DVD+RW, pour ne pas dire ennemi (voir édition du 13 mars 2001). D’ailleurs, Pioneer a aussi dans ses plans de bataille un graveur de DVD-RW de salon, tout comme Panasonic qui a annoncé un graveur, celui-ci combiné DVD-Ram / DVD-R (voir édition du 30 mai 2001). On s’y perd un peu…

Chacun est bien entendu persuadé que son format est le meilleur, le plus compatible avec les lecteurs de DVD sur le marché, etc. Difficile de départager les belligérants, à ce stade du combat, il est encore trop tôt pour se prononcer. En attendant, tous sont sur le pied de guerre. Ainsi, ce mardi 21 août, lendemain de l’annonce du graveur de DVD+RW de HP, les défenseurs des DVD-Ram, DVD-R et DVD-RW annoncent la création d’un groupement destiné à promouvoir leurs petits protégés. L’alliance, précédemment baptisée “Recordable DVD meeting”, s’appelle désormais Recordable DVD Council. Pourquoi pas. Le lobby est emmené notamment par Matsushita (Panasonic), Hitachi, Toshiba et Samsung. Pour mémoire, le DVD+RW introduit par Philips bénéficie du soutien de Dell, Thomson, Sony, Verbatim, Ricoh et Yamaha, auxquels s’ajoute HP. Derrière le DVD-RW et le DVD-R, on trouve – en plus des membres du groupement cité ci-dessus – Nec, Pioneer et Panasonic avec son DVD-Ram / DVD-R. Que les réjouissances commencent !


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur