HP et Dell vont investir le créneau des tablettes Windows 8

MobilitéPoste de travailSystèmes d'exploitationTablettes
logo Windows 8

Digitimes croit savoir que Dell et HP ont dans leurs cartons des tablettes tactiles équipées de Windows 8. Les deux constructeurs pourraient tirer parti de l’hybridité du nouvel OS de Microsoft pour grignoter des parts de marché à l’iPad.

Il semblerait que Windows 8 donne des idées aux constructeurs. Selon DigiTimes, HP et Dell pourraient ainsi revoir leurs plans et proposer, à l’automne 2012, des tablettes tactiles équipées du nouveau système d’exploitation de Microsoft.

Leurs tarifs et caractéristiques relèvent encore du mystère.

A compter du troisième trimestre 2012, ils devraient en effet s’inscrire dans la lignée d’un simple galop d’essai, au sein d’une gamme d’ordinateurs personnels eux aussi équipés de Windows 8.

Troisième larron pressenti pour inaugurer un marché qui suscite déjà des émules, Lenovo a un an pour affiner sa stratégie et rejoindre ce tandem Dell – HP, afin d’initier une transition logicielle depuis le bureau de Windows 7, vers une interface Metro particulièrement adaptée au contrôle tactile.

Plus qu’une succession, il pourrait s’agir d’une migration, tant le concept prend ses distances vis-à-vis des solutions traditionnelles pour adopter, même grossièrement, les traits des OS mobiles.

C’est tout du moins ce qu’a laissé entrevoir, en septembre dernier, une première démonstration probante d’un prototype d’ardoise estampillé Samsung.

Peut-être est-ce pour cette raison précise que le consensus porte dorénavant la grande famille des constructeurs à s’intéresser au devenir de tablettes tactiles encore en phase d’éclosion, l’iPad excepté.

Etudes à l’appui, la domination d’Apple sur le segment n’est plus à démontrer. A la racine d’une baisse tarifaire généralisée des terminaux Android, elle remet notamment en cause l’existence de la BlackBerry PlayBook.

Pour autant, la firme de Cupertino pourrait bien trouver en Windows 8 un farouche adversaire, un écosystème apte à lui faire de l’ombre à plus ou moins long terme.

Encore hanté par l’épisode WebOS, HP y trouverait volontiers son compte, histoire de tourner définitivement une page qui aura fait couler beaucoup d’encre.

Le refroidissant échec du Touchpad avait pourtant convaincu l’ex-P-DG Leo Apotheker de restreindre ses visées à un futur proche auréolé, sans tablettes ni smartphones, d’une gamme de PC de Noël, acquise dans son intégralité aux “bons et loyaux services” de Windows 7.

A cette équation complexe, il faudra bientôt adjoindre l’inconnue Android Ice Cream Sandwich, sans négocier le facteur Amazon Kindle.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur