HP et Microsoft inaugurent une collaboration dans le cloud de portée mondiale

CloudEntreprise

Un partenariat stratégique entre HP et Microsoft est signé pour quatre ans autour des services cloud de communication et de travail collaboratif.

Les passerelles entre HP et Microsoft s’étendent au cloud. La collaboration entre les deux firmes IT est déjà entamée depuis 25 ans.

Encore récemment, Windows 7 a été intégré dans la tablette Slate 2 de HP.

Cette fois-ci, c’est la division Enterprise Services de Hewlett-Packard qui est mise à contribution. Elle va fournir les solutions cloud de Microsoft en matière de communication et de travail collaboratif.

Le contrat d’envergure international porte sur une durée de 4 ans.

L’alliance cloud HP-Microsoft prévoit un lancement initial en Australie, au Canada, aux États-Unis, Royaume-Uni et en France.

Les deux firmes IT veulent aider les entreprises à “recentrer les dépenses IT de la maintenance vers l’innovation” en passant d’un modèle fondé sur l’investissement (OPEX, achat d’infrastructures) à un modèle fondé sur les dépenses de fonctionnement (CAPEX, coût d’exploitation)”.

C’est devenu la panacée dans la communication sur les solutions cloud. Et il est préférable pour les entreprises de monter sa propre évaluation pour en découvrir les véritables bénéfices au final.

Concrètement, cela se traduit par une série de solutions cloud (public, privé, hybride) que Microsoft met à disposition de HP. Et vice-versa.

Côté Microsoft, on parle de produits comme Office 365 (cloud public) Microsoft Exchange Server 2010, Microsoft Office SharePoint Server 2010 et Microsoft Lync Server 2010.

Côté HP, c’est le catalogue de services cloud de la division Enterprise Services est concernée :  Cloud Services–Messaging, Cloud Services–Collaboration, Cloud Services–Real-Time Collaboration.

A priori, ce ne sera pas toujours évident de savoir où sont hébergés les données.

Puisque HP et Microsoft mettront à contribution des data centers de l’un ou de l’autre en fonction du mode d’exploitation cloud retenu, des solutions et des entreprises.

A ce degré d’implication, les dossiers seront traités au cas par cas pour parvenir à des solutions sur mesure (les versions cloud public étant les moins flexibles).

Selon IDC, les entreprises dans l’Hexagone se distinguent en Europe dans l’adoption des services cloud.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur