HP fusionne ses divisions imprimantes et PC et dévisse en Bourse

CloudPCPoste de travail
HP Color Laserjet

Meg Whitman vient de prendre une décision structurante pour le groupe, six mois après son arrivée à la présidence de HP. La Bourse apprécie moyennement.

HP a confirmé aujourd’hui son intention de fusionner ses divisions PC et imprimantes, qui ensemble représentent presque la moitié de son chiffre d’affaires.

La nouvelle division est nommée Printing and Personal Systems Group (PPSG).

Selon un communiqué HP, le nouvel ensemble sera dirigé par Todd Bradley, qui était à la tête de la division PC (Personal Systems Group) depuis 2005.

En revanche, Vyomesh Joshi est écarté et prend sa retraite.

Collaborateur de HP depuis 31 ans, ce manager chevronné avait fait grossir le business des imprimantes dans le groupe.

La fusion va officiellement permettre de “rationaliser la stratégie de mise sur le marché, le marketing, les chaines d’approvisionnement et le support client.”

S’assurer d’avoir l’organisation structurelle appropriée est une étape critique sur la route pour améliorer l’exécution et l’efficacité”, déclare le P-DG Meg Whitman.

“Le résultat donnera un HP plus rapide, orienté vers les performances et les consommateurs, et qui sera capable de profiter des changements rapides de l’industrie.”

Tout en poursuivant : “En proposant les meilleures innovations, pensées pour les consommateurs, et en optimisant notre efficacité opérationnelle, nous pensons créer un scénario gagnant pour nos consommateurs, partenaires et actionnaires.”

Du coup, les divisions B2B subissent le même sort, les activités de vente aux grands comptes étant fusionnées aux serveurs d’entreprise, stockage, réseaux et services technologiques au sein du nouveau HP Enterprise Group.

Elles seront dirigées par David Donatelli.

Les activité marketing sont regroupées par unité d’activité, dans leur propre structure, de même que les services de communication.

Cette rationalisation n’a cependant pas su convaincre les marchés financiers.

La nouvelle avait été annoncée dès hier par le site AllThingD, ce qui avait déjà fait chuter le cours de l’action de 2%.

La confirmation de l’information par HP a fait dévisser le cours de 2% de plus.

Une action HP vaut aujourd’hui 23,40 dollars, contre 24,50 dollars en début de semaine :

Selon les analystes financiers cités par le magazine Baron, les marchés n’anticipent pas énormément d’économies avec ces changements, mais soulignent qu’ils augmentent beaucoup les risques pour l’entreprise.

Les possibles pertes de ventes, les dangers exécutifs causés par une deuxième restructuration en deux an, et le manque de stratégie claire pour répondre aux baisses de revenus dans l’impression laissent les observateurs sceptiques.

A lire également : HP va fusionner ses divisions PSG et IPG avec Todd Bradley à sa tête (ChannelBiz, 21/03/12)

Logo : © Frog 974 – Fotolia.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur