HP : Meg Whitman se prononcera sur le sort de la division PC d’ici décembre

Cloud

L’arrivée de Meg Whitman en tant que P-DG de HP à la place de Leo Apotheker devrait rassurer les marchés, et peut-être calmer les dissensions autour de la mise à l’écart de l’activité PC.

Le mois dernier, Leo Apotheker aux commandes d’HP annonçait étudier la création d‘une société indépendante (spin-off) pour l’activité PSG (Personal Systems Group).

Fin 2011, ou avant

Dès sa nomination, Meg Whitman a annoncé que l’entreprise prendrait une décision à ce sujet d’ici à la fin de l’année, rapporte Silicon.fr.

Lors d’une conférence téléphonique (rapportée par nos confrères du site américain CIO), elle a affirmé : « En ce qui concerne l’éventuelle spin-off de l’activité PSG, nous nous engageons à y travailler dès à présent afin la meilleure solution et attendons du conseil d’administration qu’il prenne une décision d’ici à la fin de l’année calendaire, ou même avant. Cette décision sera basée sur la création de valeur pour nos investisseurs et nos clients.»

Des faiblesses à “rattraper”

Une téléconférence lors de laquelle Ray Lane, président exécutif d’HP, a déclaré que la nomination de Meg Whitman au poste de P-DG est survenue après que le conseil d’administration ait identifié “des faiblesses” dans la direction de l’entreprise par Leo Apotheker.

La décision de séparation de l’activité PSG annoncée par l’ex-dirigeant n’a pas plu à tout le monde, et a peut-être même divisé le conseil d‘administration.

Toutefois, avec une baisse de ventes et de faibles marges, l’activité PC n’est pas en odeur de sainteté auprès des investisseurs.

HP préfère probablement mettre l’accent sur des activités plus rentables comme les logiciels et les services, le stockage ou les serveurs. Bref, l’activité liée aux entreprises.

En attendant cette décision, la nouvelle dirigeante devra déjà rassurer les marchés et s’assurer des répercussions (positives et négatives) en interne.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur