HP mord à l’hameçon de l’Ivy Bridge

Mobilité
HP TouchSmart 520 ordinateur de bureau monobloc

L’architecture Intel Ivy Bridge fait son nid dans les ordinateurs de bureau. HP en intronise 6 modèles, dont trois au format monobloc, tous munis de processeurs Core-iSeries à 4 coeurs.

La déferlante Ivy Bridge est lancée. Un à un, en rang d’oignons, les constructeurs se bousculent au portillon d’Intel. Avec 6 ordinateurs de bureau intronisés à son catalogue, dont trois monoblocs, HP proroge des festivités qu’a récemment inaugurées le K55VD-DS71, un portable haut de gamme estampillé Asus.

Un point commun à toutes les machines dévoilées pour l’occasion : les processeurs Core i-Series à 4 coeurs.

Une telle hégémonie reflète la transition qui s’orchestre depuis l’actuel Sandy Bridge, avec en point d’orgue la désuétude précipitée du dual-core jusqu’au sein des produits grand public.

Dans cet esprit, à l’appui de processeurs parmi ces quelque 13 modèles qui ont fait l’objet d’une livraison anticipée, HP met l’accent sur le format tout-en-un pour répondre aux problématiques d’encombrement et simplifier en parallèle l’usage du PC personnel, sous la bannière du sans fil.

Témoin ce TouchSmart 520xt, articulé autour d’un écran tactile de 23 pouces. En quelque sorte, une mise à jour du 520, pour un coeur de cible similaire : petits commerces, revendeurs indépendants et autres micro-entreprises en quête d’un terminal de présentation interactive.

Autre mise à niveau, celle de l’Omni 220, auquel succède le 220qd, dépourvu d’une dalle tactile et affiché à 999 dollars (environ 900 euros TTC). S’y adjoint l’Omni 27qd à 1199 dollars (1085 euros TTC).

HP limite son offre à trois monoblocs, pour autant de tours de la série HPE : les h8t, h9t et h8xt, respectivement proposées à 630, 720 et 1035 euros. Conformément aux attentes, part belle est faite à l’Ivy Bridge.

Outre le support de l’USB 3.0 en natif, la nouvelle architecture d’Intel intègre un circuit graphique jusqu’à 70% plus efficace que les actuels GPU Intel HD Graphics.

Qui plus est, un écosystème de protection (Trusted Platform Module, technologies Secure Key et OS Guard) est logé à même le matériel.

Autre avantage, la finesse de gravure (22 nm) composants moins énergivores. Ils en sont pourtant plus véloces grâce au principe Tri-Gate, par lequel les transistors son superposés.

Il est donc possible d’en implémenter davantage sur une même surface, pour augmenter le nombre de portes logiques et porter la capacité de traitement à quelque 100 milliards d’opérations binaires par seconde.

HP privilégie le canal Internet pour distribuer ses produits, mis à disposition à compter du 29 avril. Les revendeurs physiques inscrits en tête de liste attendront le 24 juin, dans un premier temps outre-Atlantique.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur