HP ouvre aussi sa boutique sur Internet

Mobilité

Hewlett-Packard France vend sa micro sur le Web. Si la gamme des produits semble plus vaste que celle de la boutique en ligne d’IBM, la cible est identique. Tout comme IBMshop, HP Store à travers sa gamme de produits, vise le grand public et les PME.

Hewlett-Packard Company, l’un des principaux fournisseurs mondiaux de solutions et de services informatiques et d’imagerie pour les professionnels et le grand public lance en France sa boutique en ligne. HP n’en est pas à son premier essai en Europe. La Suède, la Grande-Bretagne et l’Allemagne avaient déjà leur HP Store. La boutique virtuelle d’HP annonce regrouper une gamme complète de produits à l’usage des PME/PMI et du grand public. HP Store réaffirme la stratégie e-Business d’HP qui vise ainsi à proposer à ses clients une plus large palette de canaux pour se procurer les produits du constructeur. C’est surtout pour HP la possibilité d’offrir une nouvelle pratique d’achat pour ses clients.

HP affirme que les achats effectués sur le site seront livrés dans les trois jours suivant la commande pour un service standard. Toutefois, un service de livraison express permet d’être livré dès le lendemain de la commande. Par ailleurs, la livraison est gratuite au-delà d’un achat à partir de 1nnbsp 200 francs TTC. Les paiements individuels s’effectuent par carte bancaire. Les entreprises peuvent régler à réception de la facture.

IBM a lui aussi opté pour la vente directe de produits micro sur Internet (voir édition du 20 avril 2000). Toutefois, l’offre d’HP semble plus vaste. HP précise tout de même qu’il reste des contraintes logistiques et que dans un premier temps l’offre sera réduite, se contentant de proposer les produits les plus répandus. Tout comme IBM qui n’avait pas souhaité casser les prix, de peur de se mettre à dos son réseau de distribution, HP aligne ses tarifs online sur ses “prix publics conseillés”.

Les grands distributeurs, à l’image de Fnac.com, restent sereins face à l’arrivée de ces constructeurs dans le domaine de la vente en ligne. “Nous nous définissons comme un distributeur multimarques. Ce qui veut dire que nous sommes capables de fournir un service de conseil et de proposer des solutions de produits différentes pour optimiser la demande du client”, précise Etienne Alexandre, directeur commercial de Fnac.com, tout en ajoutant que les constructeurs ne peuvent offrir qu’une marque et de ce fait, limitent leur service conseil auprès des clients.

Reste que les constructeurs deviennent des concurrents supplémentaires et que dorénavant les distributeurs devront s’aligner sur leurs prix.

Pour en savoir plus : HP France


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur