HP perd son ‘H’

Cloud

William Hewlett vient de mourir à l’âge de 87 ans, cinq ans après son associé David Packard, avec qui il avait fondé HP, l’une des plus importantes entreprises informatiques mondiales.

William R. Hewlett, cofondateur avec David Packard de la société Hewlett-Packard, s’est éteint vendredi 12 janvier 2001 à l’âge de 87 ans. Ces deux ingénieurs avait fondé l’entreprise à la fin des années 30, à Palo Alto, dans ce qui est aujourd’hui la Silicon Valley. Ils avaient lancé, sans le vouloir, l'”esprit start-up” ou l’HP Way. “C’est certainement ce dont je suis le plus fier, le fait que nous ayons inventé une nouvelle relation de travail avec les employés en les intéressant notamment aux bénéfices et aux choix de l’entreprise”, déclarait l’ancien dirigeant au moment de prendre sa retraite en 1987. Et le fameux “garage”, si chers aux pionniers des nouvelles technologies, fut leur premier local de travail.

60 ans d’innovations technologiques

Né en 1913 dans le Michigan, mais élevé en Californie, c’est à l’Université de Stanford (où son père enseignait la médecine) qu’il rencontre David Packard en 1934. Quatre ans plus tard, ils décident de fonder leur société qu’ils baptiseront d’après leur propres noms. Le transistor n’étant pas encore né, ils commencent par inventer des instruments de mesure électrique dont un oscillateur sonore que Walt Disney exploitera pour la production de Fantasia. Après la guerre, la société se diversifie dans les instruments scientifiques comme les calculatrices, les appareils médicaux, les imprimantes et les ordinateurs. Dirigé aujourd’hui par Carly Fiorina, HP est l’une des premières sociétés informatiques mondiales avec plus de 48 milliards de dollars de chiffre d’affaires en 2000 et près de 89 000 employés dans le monde.

Cinq ans après la disparition de David Packard en 1996, la firme Hewlett-Packard se retrouve aujourd’hui orpheline de ses deux fondateurs.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur