HP ProLiant Gen8 : la valeur du serveur attend le nombre des années

Cloud

Aboutissement d’une feuille de route initiée il y a deux ans sous la bannière du Project Voyager, les serveurs HP ProLiant Gen8 se veulent autonomes, plus économes en énergie et faciles à gérer.

HP met à jour sa gamme de serveurs ProLiant et en dévoile la huitième génération, sobrement dénommée Gen8, mais représentative d’ambitions établies de longue date et concrétisées sous la bannière du Project Voyager.

La feuille de route du groupe de Palo Alto impliquait un credo : la modularité, dans l’optique de mettre en place des data centers autonomes, indépendants de tout dispositif de monitoring externe. En somme, habilités à l’autogestion logicielle.

L’ingéniosité prime à l’heure où les acteurs du secteur (Bull, Cisco, Dell, EMC, Fujitsu, HP, IBM, etc.) entretiennent des animosités grandissantes, rappelés à l’omniprésence du Big Data.

Moyennant quelque 150 optimisations, Hewlett-Packard accouche de cette gamme de serveurs déclinée en quatre formats : les tours (ML) pour les petites structures et sites distants, les sempiternels racks (DL), le blade (orienté cloud) et les système à baies.

Sous l’égide de l’architecture ProActive Insight, l’ensemble gagne en extensibilité, avec des blocs plus aisément extractibles, à chaud, sans même un tournevis, grâce à un système d’interrupteurs.

En outre, la maintenance peut, le plus clair du temps, s’effectuer sans nécessiter de redémarrage.

S’y adjoint l’Intelligent Provisioning (intégration des composantes logicielles au niveau hardware), destiné à accélérer la mise en fonction initiale, les contrôles périodiques et les opérations de sauvegarde, sans requérir l’installation de pilotes sur les postes clients.

Dans cette lignée, l’automatisation des tâches de déploiement applicatifs s’allie à l’implémentation de disques SSD dont les performances sont pour l’occasion revues à la hausse (Dynamic Workload Acceleration), avec le concours d’une technologie “d’intelligence analytique“, dixit HP.

Silicon.fr croit par ailleurs savoir que les ProLiant Gen8 embarqueront des processeurs Intel Xeon E5 ou E7, mieux refroidis et moins énergivores, pour une capacité de traitement par watt doublée et un gain de productivité de l’ordre de 30 jours par homme sur un an.

Via HP Insight Online, gestionnaire sur une base ‘cloud’, à partir d’un portail personnalisé, et complété par HP Insight Remote Support and HP services, le client a accès à un service pro-actif doublé d’une maintenance sur site.

La collecte des données sur les configurations en place est automatique. Ce service peut se coupler au programme HP ServiceONE destiné aux partenaires distributeurs.

 

 

Crédit photo : © Leo Lintang – Fotolia.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur