HP renouvelle ses PC avant de les émanciper

PCPoste de travail
hp-pavilion-envy

HP, qui se prépare à scinder ses activités en deux sociétés indépendantes, introduit de nouveaux modèles dans ses gammes d’hybrides Envy x360 et Pavilion x360.

L’échéance approche pour HP. Le groupe informatique américain a prévu de boucler, avant la fin de son exercice fiscal 2015 (c’est-à-dire le 31 octobre prochain), la séparation de sa branche « Printing and Personal Systems ».

Cette division, qui produit PC et systèmes d’impression, sera émancipée sous la forme d’une société cotée sur les marchés publics et qui exercera sous la marque HP Inc., avec le logo actuel du groupe. Elle sera indépendante de l’entité HP Enterprise, qui réunira logiciels, services et technologies d’infrastructure.

Pour que l’opération se déroule dans les meilleures conditions, HP prépare le terrain. La multinationale cherche ainsi à affirmer sa position de deuxième constructeur mondial d’ordinateurs. Notamment en renouvelant ses gammes d’hybrides Envy x360 et Pavilion x360.

Les modèles présentés cette semaine embarqueront pour certains les nouvelles puces Intel Core M. Le partenariat avec Beats ayant pris fin avec le rachat de la société par Apple, la technologie sonore est désormais fournie par Bang & Olufsen, qui a développé un système d’égaliseur adapté aux caractéristiques de chaque machine. Le circuit audio est par ailleurs isolé au maximum du reste de la carte mère pour limiter les parasites ; le design de la prise jack – avec un minimum de parties métalliques – s’inscrit dans cette même logique.

En entrée de gamme, avec des châssis faits essentiellement de plastique, on retrouve la série Pavilion x360, mise à jour avec des modèles de 11,6 et 13 pouces qui partagent une même connectivité : 3 ports USB (2 USB 3.0), un connecteur Ethernet et un lecteur de cartes SD.

Le ticket d’entrée est fixé à 409 dollars HT pour la version 11,6 pouces équipée d’un disque dur de 500 Go, de 4 Go de RAM et d’un processeur Pentium N3700 (génération « Braswell »). On monte à 499 dollars avec une puce Core M-5Y10C. Ces deux configurations ont la particularité d’être « fanless » ; c’est-à-dire que le refroidissement se fait sans ventilateur.

La version 11,6 pouces peut embarquer jusqu’à 1 To de stockage sur disque dur ou 128 Go sur SSD, avec 8 Go de RAM. Non détachable, l’écran (1366 x 768 pixels) peut toutefois pivoter à 360 degrés pour une utilisation en mode tablette. On notera la présence d’une charnière très proche de celle utilisée sur le Spectre x360, modèle haut de gamme.

La Full HD (1920 x 1080 pixels) n’est accessible en option que sur le modèle 13 pouces, qui peut par ailleurs embarquer jusqu’à 16 Go de RAM, avec des puces Core i5 et Core i3 (à partir de 529 dollars pour cette version).

Un peu d’AMD

Le ticket d’entrée est fixé à 679 dollars pour la nouvelle version de l’Envy x360, en 15,6 pouces, avec un processeur Core i5, 500 Go de disque dur, un écran 1366 x 768 pixels et 4 Go de RAM. Pour 769 dollars, on passe à 1 To de stockage, 8 Go de RAM et un écran Full HD. Il faut compter 899 dollars avec une puce Core i7.

HP promet jusqu’à 8 h 45 d’autonomie et signale qu’une sélection de solutions graphiques Nvidia est disponible en option, tout comme un SSD de128 ou 256 Go.

Dans la gamme Pavilion, pas de convertible, mais un lecteur de disques optiques pour chacun des trois modèles (14, 15 et 17 pouces), livrables avec des écrans HD ou Full HD, tactiles ou non.

Pour 549 dollars, on accédera au Pavilion 14 pouces avec Core i3, 6 Go de RAM et 750 Go de disque dur (7 h 30 d’autonomie annoncées). Il faudra compter, à partir du 13 mai, 599 dollars pour le 15 pouces avec 4 Go de RAM et 500 Go de disque dur (8 h 15 d’autonomie). Puis 629 euros avec 8 Go de RAM, 750 Go de disque dut… et un processeur AMD A10 (6 h 15 d’autonomie).

hp-pavilion-x360
le Pavilion x360 version 2014

Crédit photos : HP


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur