HP : la restructuration sera plus profonde en 2014

ManagementRégulationsRessources humaines
hp-plan-restructuration-licenciements

Désormais, HP compte supprimer 34 000 postes dans le monde d’ici fin octobre 2014 (équivalent de 11% de son effectif). On en saura un peu plus pour le cas de la France à la mi-janvier.

HP annonce que la restructuration en cours du groupe sera plus importante que prévu, avec 5000 emplois supplémentaires supprimés. En tout, la firme IT américaine compte procéder à la suppression de 34 000 postes d’ici octobre 2014 (l’équivalent de 11% de son effectif monde).

C’est ce qui apparaît dans un document officiel remis mardi (31 décembre 2012) à la Securities and Exchange Commission (SEC, Autorité de régulation des marchés financiers aux Etats-Unis). Du coup, avec cette update, les charges liées aux réductions d’effectifs atteindront au final 4,1 milliards de dollars sur l’exercice en cours (fin octobre 2013 à fin octobre 2014).

En septembre 2012, on évoquait “seulement” 29 000 postes supprimés. En fait, l’échelle de la restructuration varie de trimestre en trimestre : initialement, sous l’impulsion de Meg Withman (CEO de HP depuis septembre 2011), il avait été convenu en mai 2012 que le nombre de postes touchés s’élèverait à 27 000 d’ici fin octobre 2014 (soit 8% de l’effectif global).

Restructuration : conséquences pour HP France ?

En octobre 2013, un nouvel indicateur aggravant est annoncé : HP compte remercier 33 000 collaborateurs, dont 7000 en zone EMEA (Europe, Moyen-Orient, Afrique). En France, les conséquences du dernier plan de restructuration sur la filiale doivent être dévoilées le 14 janvier prochain en interne, rappelle Silicon.fr. Sur ce même support, Gérald Karsenti, P-DG de HP France, précisait dans une interview datée du 16 décembre 2012 que la filiale française “se portait bien” et allait “travailler sur le même mode que pour le plan [de réduction du personnel] précédent”.

Finalement, entre fin 2013-début 2014, on parvient donc à un total 34 000 postes affectés au sein du groupe HP. Ces mesures drastiques sont-elles surprenantes ? Le chiffre d’affaires sur l’activité monde 2012-2013 a reculé de 6 % (112 milliards de dollars). “Toutes les activités décroissent, à commencer par les métiers historiques (vente de PC, serveurs, imprimantes…)”, soulignait Les Echos dans un article en date du 27 novembre 2012.

Quiz : Que savez-vous de l’évasion fiscale des géants de l’Internet ?

(Crédit image : Lightspring pour Shutterstock)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur