HP s’offre un passeport pour la fédération d’identités

Cloud

HP acquiert Trustgenix et s’offre du coup une solution universelle de fédération d’identifications qu’il compte exploiter pour OpenView.

HP vient de mettre un pied dans les solutions de fédération d’identités en annonçant l’acquisition de la société Trustgenix, leader dans ce domaine.

Avec sa solution logicielle IdentityBridge 2.5, Trustgenix est le seul éditeur à proposer une solution de fédération d’identification universelle dont la particularité était de s’affranchir de barrières entre les protocoles propriétaires en y ajoutant ses passerelles sécurisées. De ce fait, la plupart des réseaux et plates-formes pouvaient d’ores et déjà être reliés avec une solution unique d’identification au sein d’une seule fédération répartie sur plusieurs sites physiques de fournisseurs de services différents.

Supportant depuis quelques semaines les spécifications SAML 2.0 (Security Assertion Markup Language) proposées par la Liberty Alliance, la société commençait à attiser les convoitises. Trustgenix fournissant déjà les modules de HP OpenView Select Federation, HP ne pouvait qu’être intéressé.

Une préoccupation majeure pour les entreprises

Pour Todd DeLaughter, vice-président et directeur général de la division HP Openview, “la fédération des identités est très appréciée et recherchée, notamment dans les secteurs des télécommunications, des services financiers, de l’industrie et de l’administration”. Pour Emmanuel Royer, directeur de la division logiciels de HP France, “la gestion des identités est désormais au tout premier plan des préoccupations des dirigeants d’entreprises”.

Par ailleurs, les projections du cabinet IDC sur ce marché pour l’Europe de l’Ouest sont de 698 millions de dollars en 2005 et de 1,2 milliard de dollars en 2009. L’acquisition de Trustgenix était effectivement un coche à ne pas manquer.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur