HP va supprimer 27 000 postes

Régulations

Rien ne va plus pour HP. A l’appui d’un chiffre d’affaires et d’un bénéfice net en baisse sur son dernier trimestre, le groupe américain a décidé de réduire ses effectifs. 27 000 emplois seront supprimés d’ici 2014 (8% des effectifs), dont 9 000 cette année.

Après avoir présenté ce 23 mai des résultats trimestriels décevants, HP a décidé de supprimer 8 % de son effectif mondial d’ici au 31 octobre 2014.

Pressentie, cette initiative de Meg Whitman, PDG de la multinationale informatique, s’inscrit dans le cadre d’un plan de restructuration censé permettre au groupe de « générer des économies annualisées de 3 à 3,5 milliards de dollars à la fin de l’exercice 2014 ».

9 000 employés sur le départ en 2012

Au total 27 000 postes seront supprimés sur deux ans, dont 9 000 cette année. Ces réductions d’effectifs sont les plus importantes pour HP (qui emploie plus de 300 000 collaborateurs à travers le monde) depuis l’acquisition en 2008 de la société de services informatiques EDS pour la somme de 13,9 milliards de dollars, note Silicon.fr.

L’intégration de l’entreprise texane au sein du groupe Hewlett-Packard s’était en effet soldée par la suppression d’environ 25 000 emplois.

Les nouvelles suppressions de postes chez HP passeront essentiellement par des départs volontaires en retraite anticipée, le reste par des licenciements.

« Les plans de réduction de main-d’œuvre varieront selon les pays, en fonction des spécificités légales locales et des consultations avec les représentants des comités d’entreprise et du personnel », a précisé HP par voie de communiqué.

La multinationale prévoit de réinvestir les économies réalisées par ce biais sur trois domaines stratégiques : l’informatique distribuée (Cloud computing), les données massives (Big data) et la sécurité. D’autres segments à fort potentiel de croissance, dont la R&D, le marketing et les forces de vente, pourront également en bénéficier.

Parallèlement, HP entend réduire ses coûts par le biais de l’optimisation de sa chaîne logistique, la rationalisation des stocks, plates-formes et espaces d’entreposage, la simplification de sa stratégie commerciale ou encore l’amélioration de ses processus métier.

Enfin, plan de restructuration oblige, le groupe informatique prévoit d’enregistrer une charge avant impôts d’environ 1,7 milliard de dollars sur l’exercice 2012.

HP se déclare « prudemment optimiste » malgré la chute de ses résultats

Au second trimestre de son exercice 2012, HP a enregistré un chiffre d’affaires de 30,7 milliards de dollars, en baisse de 3% par rapport à la même période l’an dernier. Quant au bénéfice net du groupe, il a chuté de 31% et plafonne à 1,6 milliard de dollars.

Bien que ces résultats soient décevants, ils restent supérieurs aux attentes du marché. « Ce trimestre, nous avons dépassé nos prévisions communiquées précédemment », a déclaré Meg Whitman, tout en affirmant qu’il reste « beaucoup de travail à faire ».

 

 

Crédit image : © Benoit Sarasin – Fotolia.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur