HP voudrait offrir une nouvelle vie à WebOS

Marketing

HP a abandonné ses grandes ambitions autour de WebOS mais la firme explore des alternatives pour ce système d’exploitation mobile issu du rachat de Palm.

WebOS n’aurait pas dit son dernier mot.

Malgré le désengagement annoncé de HP vis-à-vis du système d’exploitation mobile issu du rachat de Palm, on peut s’attendre à une nouvelle vie.

Investi le mois dernier au poste de vice-président de la division WebOS, Stephen DeWitt doit gérer le revers de la commercialisation de la tablette TouchPad développé sous cet OS.

Les ventes n’ont pas été à la hauteur des objectifs escomptés dès le démarrage en juillet : sur 270 000 unités en stock aux Etats-Unis, HP n’en aurait écoulé que 25 000 avant d’opérer une baisse de prix généralisée.

En Europe de l’Ouest, le cabinet d’études IT britannique Context évoque un volume de 15 000 tablettes vendues.

Du coup, HP jette l’éponge avec la TouchPad mais le sort de WebOS reste en suspens.

Nous allons continuer à faire évoluer WebOS, qui équipera bientôt une masse d’appareils, de toutes formes et de toutes tailles“, déclare Stephen DeWitt.

En guise d’alternative “ouverte”, WebOS serait appelé à peupler les ordinateurs en tant que “surcouche” à Microsoft Windows mais il n’équiperait toutefois plus les appareils mobiles.

Samsung pourrait se montrer intéressé mais le groupe high-tech coréen gère déjà beaucoup d’environnements mobiles (Bada, Android, Windows Phone).

Selon Les Echos, HP n’exclut pas non plus d’instaurer une politique de licence de WebOS auprès des constructeurs qui chercheraient à se distinguer d’Android et de Windows Phone.

Voire auprès d’acteurs cherchant leurs repères dans la mobilité comme Facebook ou Amazon.

Le quotidien rapporte même des rumeurs de ventre de WebOS à HTC.

Le fabricant taïwanais de smartphones était l’un des prétendants au rachat de Palm en avril 2010…


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur