HP/Compaq : le ‘oui’ pourrait l’emporter de très peu

Mobilité

Si les actionnaires de Compaq ont approuvé massivement le projet de fusion avec Hewlett-Packard, le résultat du vote des actionnaires de HP reste encore incertain, même si, dans le camp de Carly Fiorina, le “oui” semble déjà l’avoir emporté. Un oui modeste. Les analystes tablent sur un écart avec le non d’un ou deux points.

Avec 90 % de votes favorables, les actionnaires de Compaq ont approuvé la fusion avec Hewlett-Packard. Un vote sans surprise. A la différence des actionnaires d’HP, ceux de Compaq approuvent donc pleinement un rapprochement des deux groupes informatiques. Le PDG de Compaq, Michael Capellas, a déclaré aux actionnaires qu’il s’agissait d’un jour “mémorable”. Et d’ajouter que même si les deux sociétés avaient un passé glorieux, il s’agissait dorénavant de “créer le numéro un de l’industrie de la prochaine génération”.

Le même enthousiasme ne semble pas être de mise du côté de HP où, on l’a vu, plusieurs grands groupes d’actionnaires s’opposaient au projet (voir édition du 7 novembre 2001). Une opposition qui s’est formée au fil des jours pour prendre une telle ampleur qu’au lendemain du vote, il est toujours impossible de déterminer avec précision quel camp l’emporte. On ne connaîtra le verdict des urnes que dans trois ou quatre semaines. Laps de temps qui peut se rallonger d’autant que chaque partie est en droit de contester le résultat et demander un nouveau décompte. La direction de HP a estimé avoir emporté leurs suffrages avec une marge “étroite mais suffisante”. Opinion bien évidemment contestée par l’un des principaux opposants à ce rapprochement, Walter Hewlett, fils d’un des deux fondateurs du groupe. Le match est si serré que l’écart entre le “oui” et le “non” pourrait simplement être de un ou deux points.

Carly Fiorina, la PDG de HP qui savoure déjà sa victoire, estime que la fusion donne ainsi naissance à un titan pesant environ 80 milliards de dollars de chiffre d’affaires qui pourrait, de fait, concurrencer le numéro un mondial IBM.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur