HTC n’entre plus dans les plans de Beats Electronics

Régulations
htc-beats-electronics

Le fabricant de systèmes audio Beats Electronics pourrait bientôt racheter les 25% de son capital encore détenus par HTC, qui fut son actionnaire majoritaire entre août 2011 et juillet 2012.

En août 2011, HTC investissait 300 millions de dollars dans la société Beats Electronics pour en devenir actionnaire majoritaire, à 50,1%.

A travers cet accord technologique et capitalistique décrit comme “l’occasion […] de redéfinir le futur des smartphones”, les deux entreprises se dotaient d’un atout stratégique dans un contexte de montée en puissance du multimédia mobile sur le segment de l’électronique grand public.

Alors deuxième constructeur sur le marché américain des téléphones mobiles derrière Apple, HTC obtenait, en contrepartie à son investissement, l’exclusivité sur les technologies et le logo de son partenaire… uniquement pour l’offre de smartphones.

HP restait en l’occurrence le principal relais de Beats Audio sur le créneau des ordinateurs portables et des tablettes.

Un an plus tard, l’alliance avait déjà du plomb dans l’aile : en position financière difficile, HTC s’engageait dans un recentrage de ses activités et revendait, pour 150 millions de dollars, la moitié de ses parts.

Cette rétrocession intervenait à l’heure où Beats Electronics, sur une dynamique de forte croissance, s’offrait, pour 14 millions de dollars, la plate-forme de streaming musical MOG.

La société fondée en 2006 par l’ancien producteur de musique Jimmy Lovine et le rappeur américain Andre Young – alias Dr. Dre – a conclu son année 2012 sur cette lancée : son chiffre d’affaires a quintuplé en deux ans, pour atteindre 1 milliard de dollars.

Et elle détient aujourd’hui 59% du marché américain des casques à plus de 99 dollars (étude NPD, juin 2013).

Sa vision stratégique semble aujourd’hui différer de celle de HTC, dont les ventes chutent depuis plusieurs trimestres, avec un titre boursier dont la valeur s’est effondrée de 90% depuis son pic d’avril 2011.

Selon les sources dites “proches du dossier” qui se sont confiées au Wall Street Journal, Beats Electronics chercherait à racheter au plus vite les 25% de son capital encore détenus par le fabricant taïwanais, pour se tourner vers d’autres investisseurs capables d’apporter “de l’argent frais”.

Ses prochains relais de croissance : les systèmes audio embarqués dans les automobiles… et le streaming.

—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr : que savez-vous de l’évasion fiscale des géants de l’Internet ?

Crédit photo : tezzstock- Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur