Huawei P9 : focus sur la photographie mobile

MobilitéSmartphones
3 2

Avec sa nouvelle gamme de smartphones P9, Huawei attire l’attention sur la photo avec un APN à double optique Leica.

Huawei a tenu à marquer les esprits en dévoilant en grande pompe à Londres son nouveau smartphone flagship décliné en P9 et P9 Plus.

Point commun : les deux modèles sont livrés sous Android 6.0 Marshmallow avec une surcouche EMUI 4.1 du fabricant chinois.

Focus sur la photographie avec un APN dorsal composé de deux capteurs et de deux optiques développées en partenariat avec la société allemande Leica.

« Huawei est ravi d’offrir aux utilisateurs du P9 la meilleure
 expérience photographique sur smartphone qui soit en tirant profit des capacités 
inégalées de Leica, le leader mondial en imagerie depuis plus de 100 ans
», explique en substance Richard Yu, Directeur général de Huawei Consumer Business
Group.

Deux APN au dos pour le prix d’un, pourrait-on dire, mais surtout deux capteurs spécialisés dans un domaine spécifique pour un résultat rehaussé au final. C’est toute la philosophie de cet APN à double optique.

L’un, dit RGB (pour « Red Green Blue »), est capable de saisir les couleurs tandis que le second, monochrome, met l’accent sur les détails. La combinaison des deux clichés réalisée par l’ISP (Image Signal Procesor) du SoC (System on Chip) mobile se traduit par des « clichés inégalés ».

Les photos sont à la fois riches de détails et de couleurs, tout en offrant une grande profondeur de champ.

Huawei a opté pour deux capteurs 12 mégapixels et deux optiques SUMMARIT signées Leica. Les capteurs disposent de photosites de 1,25 μm et les optiques d’une grande ouverture à F/1.1, ce qui permet à l’APN d’être performant en conditions de faible luminosité.

Mais, ce n’est pas tout puisque l’APN double bénéficie d’une stabilisation optique (OIS) et d’un flash double (avec un ton différent pour chacun d’entre eux). On trouve également un APN avec capteur de 8 mégapixels en façade, de quoi satisfaire les aficionados de selfies.

La partie technique et les spécifications globales ne sont pas en reste.

On notera toutefois que Huawei n’a pas succombé aux sirènes de la QHD, se « contenant » d’un écran défini en 1080p. Il s’agit d’un écran LCD de 5,2 pouces pour le P9 et de 5,5 pouces à technologie AMOLED pour le P9 Plus. L’écran du P9 Plus intègre également une technologie (baptisée « Press Touch ») similaire au 3D Touch des iPhone 6s et 6s Plus d’Apple.

Au coeur des deux déclinaisons, on trouve le SoC Kirin 955 développé par HiSilicon, filiale de Huawei, et gravé en technologie FinFET 16 nm (nanomètres).

Il intègre un processeur 64 bits cadencé jusqu’à 2,5 GHz (configuration à 4 coeurs Cortex-A72 et 4 coeurs Cortex-A53) ainsi qu’une solution graphique Mali-T880 MP4.

Si ce GPU est certes très puissant, il l’est toutefois moins que la configuration à 12 coeurs Mali-T880 MP12 du Samsung Galaxy S7.

Les P9 et P9 Plus diffèrent également par leur batterie : 3000 mAh d’un côté (P9) et 3400 mAh de l’autre (P9 Plus). Dans les deux cas, une technologie de recharge rapide permet de disposer de six heures de temps de conversation après une recharge de 10 minutes.

Les P9 et P9 Plus sont notamment disponibles en Europe aux tarifs suivants : 599 euros (pour la mouture avec 3 Go de RAM et 32 Go de flash interne), 649 euros (4 Go et 64 Go) et finalement 749 euros pour le P9 Plus (configuration 4 Go et 64 Go).

Un slot pour carte microSD permet dans tous les cas d’étendre la mémoire de masse.

Huawei_P9_a

 

(Crédit photo : @Huawei)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur