Hyperlapse par Instagram : le time-lapse à portée de smartphone

Cloud

Après les photos avec rendu vintage grâce à Instagram puis le partage éphémère avec Bolt, Instagram se lance dans la création de vidéos de time-lapse avec l’application mobile gratuite « Hyperlapse par Instagram ».

La création de vidéos spectaculaires de type “time-lapse” n’est désormais plus l’apanage de professionnels équipés de matériel spécifique ou d’amateurs éclairés. Elle ne nécessite de surcroît plus de trépied ou de post traitement pour un rendu cinématographique, annonce ainsi Instagram.

La société acquise par Facebook en avril 2012 se lance en effet à l’assaut des time-lapse. Le principe est similaire à celui des ralentis. Mais tandis que ces derniers consistent à filmer plus d’images par seconde pour ensuite jouer la vidéo à un rythme plus lent (pour donner la sensation d’un mouvement au ralenti), le time-lapse nécessite de prendre des photos durant une période à intervalle régulier (toutes les 30 secondes par exemple) puis de les jouer à une vitesse plus rapide (30 images par seconde par exemple).

Un tel procédé permet de capter des événements se produisant sur de plus longues périodes (éclosion d’une fleur, coucher de soleil…) puis de les visualiser comme s’ils se produisaient beaucoup plus rapidement.

Hyperlapse par Instagram utilise donc cette technique en exploitant l’APN d’un simple smartphone.

Sa particularité est de faire fi de l’ennemi principal du time-lapse : le mouvement. En effet, la captation pouvant durer plusieurs minutes, elle doit normalement être stable, faute de quoi les vidéos créées sont tremblantes.

Mais la nouvelle application d’Instagram s’appuie sur un algorithme particulier qui permet de créer ses time-lapse en tenant son smartphone à la main (sans trépied donc) et même en se déplaçant lors de la captation.

Les données mesurées par le gyroscope au moment des prises de vue sont exploitées afin de « stabiliser » et lisser instantanément les vidéos créées. La technologie est héritée de la start-up Luma créée par Alex Karpenko et acquise par Instagram en 2013.

Microsoft a récemment dévoilé un algorithme assez similaire. Son nom : Hyperlapse. La firme de Redmond pourrait donc se montrer courroucée par le choix d’un nom similaire pour cette application, tout comme Bolt par Instagram (lancé dans plusieurs pays en juillet 2014), une application basée sur les échanges éphémères, n’était pas du goût du créateur d’une application portant le même nom.

Reste également que l’application ne se satisfait pas d’Android et nécessite des aménagements au niveau des API permettant de gérer la caméra et le gyroscope. A bon entendeur, salut ! Google est donc prévenu et devrait logiquement profiter d’une prochaine mise à jour pour effectuer les changements idoines.

Pour l’heure, Hyperlapse par Instagram est donc uniquement disponible gratuitement sur l’App Store à destination des terminaux iOS (pourvus d’iOS 7).

La simplicité est le maître mot puisqu’il n’y a pas de filtres mais simplement un choix de vitesse de défilement de la vidéo créée à l’aide de tap sur l’écran : de x1 (correspondant à la vitesse d’enregistrement) à x12, avec x6 par défaut.

A titre d’exemple, il faudra donc 3 minutes de captation pour un rendu de 30 secondes, la durée des vidéos n’étant par ailleurs pas limitée. Simplicité que l’on retrouve avec la présence d’un seul bouton permettant de démarrer puis de stopper l’enregistrement.

Contrairement à Instagram, Hyperlapse ne nécessite pas de créer un compte et d’effectuer obligatoirement un partage social de ses vidéos. On peut toutefois s’identifier à l’aide de son compte Instagram ou bien Facebook pour partager ses créations ou bien simplement les enregistrer sur son smartphone.

A l’heure des instantanés et de l’immédiateté, Hyperlapse nécessite plus de temps de la part des mobinautes. Mais les créations promettent d’être spectaculaires, le contre-pied parfait des vidéos et photos qui s’autodétruisent après consultation (comme celles de Snapchat mais aussi de Bolt par Instagram).


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur