Hyperloop : le développement du train du futur passe par Toulouse

Gestion des talentsManagementMobilité
hyperloop-centre-recherche-toulouse

Hyperloop Transportation Technologies fait partie des projets de train du futur inspiré par Elon Musk. Elle monte une équipe de recherche à Toulouse.

C’est une bonne nouvelle pour notre économie : le développement d’Hyperloop Transportation Technologies (HTT) passe par la France.

Cette société innovante constitue l’une des deux entreprises californiennes porteuses du projet de train du futur à très grande vitesse inspiré par Elon Musk (l’autre étant baptisée Hyperloop One dans laquelle la SNCF a investi).

Elle vient d’annoncer la mise en place d’un centre de recherche à Toulouse (Haute-Garonne), une métropole connue pour ses pôles aéronautique et aérospatiale. C’est justement ce type d’expertises en ingénierie que recherche HTT.

Ce matin (mardi 24 janvier), un accord d’implantation a été signé dans ce sens avec des personnalités publiques locales : Jean-Luc Moudenc (maire de Toulouse, Président de Toulouse Métropole), Carole Delga (présidente de la région Occitanie) et Pascal Mailhos (préfet de région).

Dirk Ahlborn, CEO d’HTT, compte investir 40 millions de dollars sur cinq ans dans le site toulousain. Ce qui devrait aboutir à la création d’une cinquantaine d’emplois.

Sachant qu’en termes de financement global, sa société vient de dépasser la barre des 100 millions de dollars levés pour accélérer son développement.

Un panel d’investisseurs suivent le projet HTT avec grand intérêt : EdgeWater Investments, Carbures Europe SA, Atkins, Anomaly Communications LLC, Reflekt GMBH, et Leybold GmbH.

Selon Reuters, HTT implantera son centre de développement sur l’ancienne base aérienne de Francazal. Celle-ci sert de pépinière des transports du futur (conduite autonome, drones…). L’endroit idéal pour concevoir un Hyperloop Innovation Hub intégrant une piste d’essai d’une longueur d’un kilomètre.

La société compte collaborer avec les universités et les laboratoires de recherche au niveau local voire favoriser l’éclosion d’un Hyperloop Lab, un incubateur de start-up susceptible de travailler sur des technologies connexes au projet Hyperloop.

Le concept Hyperloop est fondé sur des capsules de passagers propulsées dans des tubes à basse pression à une vitesse pouvant dépasser les 1000 km/h. 

On évoque des projets de liaisons en Californie (Quay Valley) mais aussi en Europe (une jonction entre la République Tchèque et la Slovaquie) et aux Emirats Arabes Unis (Abu Dhabi).


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur