IBM acquiert Truven : Watson ingurgite des données médicales en masse

Big dataCloudData-stockageEntrepriseFusions-acquisitions
ibm-truven-big-data-e-santé
4 30

Pour 2,6 milliards de dollars, IBM rachère Truven pour alimenter la déclinaison « e-santé » de son plateforme de cognitive computing Watson.

IBM renforce les capacités de cognitive computing de son système Watson Health dédié au secteur médical en acquérant Truven Health Analytics (propriété de Veritas Capital).

Montant de la transaction : 2,6 milliards de dollars.

Non seulement la firme IT de Ginni Rometty récupère 8500 clients, incluant des agences fédérales et publiques, des centres hospitaliers et des sociétés dédiées aux sciences de la vie mais elle récupère des données de santé de 215 millions de patients.

La transaction devrait être bouclée dans le courant de l’année.

Ce volume big data issu de Truven sera ingurgité dans Watson Health, cette intégration ayant vocation à fédérer l’une des plus larges bases de données dédiée à la santé dans le monde.

C’est la quatrième acquisition sur ce thème depuis le lancement de la division Watson Health d’IBM en avril 2015, après Phytel (santé & population), Explorys (fichiers santé de cliniques) et Merge Healthcare (imagerie médicale).

Big Blue détient désormais une base portant sur 300 millions de patients

Big Blue n’a pas hésité à investir 4 milliards de données pour acquérir toutes ces connaissances dans le monde médical qui serviront à alimenter cette déclinaison de Watson pour les technologies cognitives au service de la santé.

« Avec cette acquisition, IBM devient l’une des compagnies les plus en pointe dans l’analyse, l’exploitation et l’exploration des données dans le secteur médical », explique Deborah DiSanzo, en qualité de Directrice générale d’IBM Watson Health, citée dans le communiqué.

Cette déclinaison thématique du potentiel de cognitive computing associant intelligence artificielle et machine learning est destinée aux médecins de renom, aux chercheurs, et aux compagnies d’assurance pour faire apparaître des viviers de données intéressants à exploiter. Reste à savoir pour quoi.

(Crédit photo : IBM : Dr. Christopher Walsh, Chief of Genetics at Boston Children’s Hospital explores the IBM Watson for Genomics Dashboard)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur