IBM active le plus rapide superordinateur privé du monde

Cloud

Avec une puissance de calcul de 91 téraflops, le Blue Gene Watson d’IBM sera utilisé pour effectuer des recherches dans diverses disciplines, notamment scientifiques.

IBM a activé aujourd’hui ce qu’il présente comme le plus puissant superordinateur privé au monde, le système Blue Gene Watson (BGW) installé dans le centre de recherche Thomas J. Watson à New York. Avec une puissance de calcul de 91,29 téraflops, il devrait faire son entrée dans le classement des trois meilleurs superordinateurs dans lequel figure déjà son homologue le Blue Gene/L du Lawrence Livermore National Labs, actuellement le plus rapide au monde.

BGW est constitué de 20 racks de la taille d’un réfrigérateur, soit un volume plus de deux fois inférieur à celui des systèmes classiques disposant de la même capacité de traitement, selon IBM. Ce dernier souhaite utiliser son superordinateur dans différents domaines techniques – parmi lesquels les sciences de la vie, l’hydrodynamique, les sciences des matériaux, la chimie quantique ou la dynamique des fluides – ainsi que dans le cadre d’applications professionnelles.

De nouvelles possibilités pour les scientifiques

“Les chercheurs d’IBM utiliseront BGW pour accélérer les découvertes dans diverses disciplines”, a déclaré Tilak Agerlawa, vice-président chargé des systèmes d’IBM Research. “Les chercheurs, scientifiques, ingénieurs et inventeurs disposent désormais de nouvelles possibilités de poser des questions, tester des théories, essayer de nouveaux designs ou simuler des conditions d’expérience.”

Une des premières applications déployées sera Blue Matter, l’environnement logiciel développé dans le cadre du projet Blue Gene d’IBM Research et utilisé pour la recherche sur les protéines. IBM a également annoncé son intention de donner un accès aux ressources de calcul de BGW aux chercheurs des mondes industriel et universitaire travaillant sur des projets à grande échelle.

IBM utilisera également cette machine pour son Center for Business Optimization (CBO), une nouvelle unité dédiée au conseil et aux logiciels, afin de développer et faire tourner des algorithmes mathématiques répondant à divers problèmes de ses clients.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur