IBM : le cloud vous va si bien

EntrepriseRégulations
Microsoft Skydrive cloud

Résultats 2012 : IBM doit sa croissance aux pays émergents (Brésil, Inde, Russie et Chine) et à des positionnements produits bien ciblés comme le cloud (+80%).

IBM tient bon la barre dans ce monde dissipé et perturbé.

Certes, le chiffre d’affaires d’IBM a baissé au quatrième trimestre 2012 (29,3 milliards de dollars, en baisse de 1% par rapport à la même période l’an dernier).

Mais le résultat d’exploitation est en hausse : + 10% à 6,1 milliards de dollars. Tout comme le résultat net : 5,8 milliards de dollars (+6%).

Le business des services (Global Technoogy Services) observe une baisse de 2% tandis que celui de “Software” se porte mieux (+3% à presque 8 milliards de dollars).

Le volet “Hardware” plie légèrement : -1% pa rapport à la même période l’an dernier.

Globalement, Big Blue tient bon sous la direction de Ginni Rometty qui a pris les fonctions de CEO en janvier 2012. Un an déjà.

L’activité d’IBM semble soutenue par la croissance dans les marchés émergents (le fameux club BRIC : Brésil, Inde, Russie et Chine) : + 7% sur l’année 2012 (hors effet de change).

“Nous avons réalisé un bénéfice record en 2012. Nos performances au quatrième trimestre et sur l’ensemble de l’exercice sont le fruit de nos initiatives stratégiques – marchés à forte croissance, solutions analytiques, cloud computing, solutions pour une planète plus intelligente – qui soutiennent notre évolution constante”,  a commenté Ginni Rometty, cité dans le communiqué.

Sur l’ensemble de l’année2012, la firme IT a réalisé un chiffre d’affaires de 104,5 milliards de dollars (-2,3%).

Le résultat d’exploitation se situe à 104,5 milliards de dollars (-2%) mais le free cash flow c’est à dire la capacité d’autofinancement est quasi-illimitée : 18,2 milliards de dollars.

Par segment de produits, les solutions de business analytics sont en hausse de 13%, la ligne de produits “Smarter Planet” connaît une croissance de 25% et les revenus cloud explosent (+80%).

Cela bouge un peu au niveau du management : Michael Daniels, qui chapeautait la divisions “Services” et qui collaborait avec IBM depuis 36 ans, va partir à la retraite d’ici fin mars.

Son poste sera scindé en deux après son départ : Bridget van Kralingen et Erich Clementi prendront le relais.

Quiz : Connaissez-vous vraiment le cloud ?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur